Histoire philosophique de la révolution de France: depuis la première Assemblée des notables en 1787 jusqu'a l'abdication de Napoléon Bonaparte, Band 6

Cover

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 282 - Ils déclarent que si les conditions de la paix devaient renfermer de plus fortes garanties lorsqu'il s'agissait d'enchaîner l'ambition...
Seite 284 - C'est de la résidence que j'ai choisie et des ministres de l'Empereur qu'émaneront les seuls ordres que vous puissiez reconnaître. « Toute ville au pouvoir de l'ennemi cesse d'être libre ; toute direction qui en émane est le langage de l'étranger , ou celui qu'il convient à ses vues hostiles de propager.
Seite 66 - France, qui la prive du bonheur d'être un jour gouvernée par les descendants d'un grand homme , si évidemment suscité par la Providence pour effacer les maux d'une terrible révolution, et rétablir l'autel, le trône et l'ordre social. Mais la dissolution de mon mariage ne changera rien aux sentiments démon cœur ; l'empereur aura toujours en moi sa meilleure amie.
Seite 215 - L'empressement avec lequel on voit arriver de tous les départemens de l'empire, sous les drapeaux de Votre Majesté , les nombreux soldats appelés par le sénatus-consulte de septembre dernier , est un exemple de tout ce que Votre Majesté...
Seite 286 - ... de la révolution , tiré de l'obscurité et protégé l'autre contre la haine de la nation. Le Sénat se fonde sur les articles de la Constitution pour la renverser; il ne rougit pas de faire des reproches...
Seite 125 - L'empereur des Français, en attaquant subitement notre armée à Kowno, a le premier déclaré la guerre. Ainsi, voyant que rien ne peut le rendre accessible au désir de conserver la paix, il ne nous reste plus, en invoquant à notre secours le Tout-Puissant, témoin et défenseur de la vérité, qu'à opposer nos forces aux forces de l'ennemi. Il ne m'est pas nécessaire de rappeler aux commandants, aux chefs de corps et aux soldats leur devoir et leur bravoure.
Seite 287 - ... à voir l'auguste maison de Bourbon rappelée au trône , et le titre de roi des Français déféré à Louis-Stanislas-Xavier , frère de notre dernier roi.
Seite 65 - J'ai le besoin d'ajouter que loin d'avoir jamais eu à me plaindre, je n'ai, au contraire, qu'à me louer de l'attachement et de la tendresse de ma bienaimée épouse : elle a embelli quinze ans de ma vie; le souvenir en restera toujours gravé dans mon cœur.
Seite 214 - L'ennemi n'a pu arrêter ses succès et contrarier ses projets qu'en ayant recours aux affreuses ressources des goiivernemens despotiques, en créant des déserts sur toutes ses frontières , en portant l'incendie dans ses provinces , en livrant aux flammes sa capitale, le centre de ses richesses et le produit de tant de siècles.
Seite 106 - ... divise en trois bans la garde nationale, c'est-à-dire tous les sujets mâles de l'empire , en état de porter les armes et qui ne sont pas militaires actifs. Le premier ban, formé des hommes de...

Bibliografische Informationen