Correspondance de l'armée françoise en Egypte, interceptée par l'escadre de Nelson: publiée à Londres

Cover
Chez P.F. Fauche et compagnie, 1799 - 160 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 156 - Dieu, de qui dépend tout, a ordonné que leur empire finît. »Peuples de l'Egypte, on vous dira que je viens détruire votre religion : ne le croyez pas ! Répondez que je viens vous restituer vos droits, punir les usurpateurs, et que je respecte plus que les Mamelouks, Dieu, son Prophète et l'Alcoran.
Seite 156 - Si l'Egypte est leur ferme, qu'ils montrent le bail que Dieu leur en a fait. Mais Dieu est juste et miséricordieux pour le peuple...
Seite 150 - Les peuples avec lesquels nous allons vivre sont mahométans ; leur premier article de foi est celui-ci : « II n'ya pas d'autre Dieu que Dieu, et Mahomet est son prophète.
Seite 20 - Anglais (ils ont quatorze vaisseaux et nous treize, dont trois foibles) sont dans nos parages ; nous les attendons ; l'opinion générale étoit (mais aussi pouvoit-il y entrer quelque sentiment personnel) qu'aussitôt le débarquement opéré , nous aurions dû partir pour Corfou, où nous aurions été ralliés par nos vaisseaux de Malte, de Toulon et d'Ancône, pour être prêts à tout. Le général en a décidé autrement (i).
Seite 110 - Anglais qui étoient dans ces parages. Au moment où tu recevras cette lettre l'on saura déjà sans doute en France la défaite de notre escadre par les Anglais. Nous sommes tous ici dans la plus grande consternation. Je ne puis te donner aucun détail, parce que nous ne les connoissons pas encore d'une manière positive: ce qu'il ya malheureusement de trop certain, c'est que le superbe vaisseau l'Orient est sauté dans le combat. Placés sur une éminence qui dominoit la mer, nous avons été témoins...
Seite 97 - Damiette ; l'entre-deux de ces eaux est le Delta, pays extraordinairement fertile, qu'arrose le Nil. Aux extrémités des deux branches, du côté des terres, est une lisière...
Seite 44 - On peut se perdre très aisément, pendant tout un jour, dans les rues puantes et étroites de cette fameuse capitale. Le seul quartier des mamelouks est habitable. Le général en chef y demeure dans une assez belle maison de bey. J'ai écrit au chef de brigade Dupuis, actuellement général et commandant au Caire, pour qu'il t'y fît réserver une maison.
Seite 94 - ... des hommes à moitié nus, dont le corps ressemble au bronze, la peau dégoûtante, fouillant dans des ruisseaux bourbeux, et qui, semblables à des cochons, rongent et dévorent ce qu'ils y trouvent ; des maisons hautes de vingt pieds au plus, dont le toit est une plate-forme, l'intérieur une écurie, l'extérieur l'aspect de quatre murailles. Voilà les maisons d'Alexandrie. Ajoutez qu'autour de cet amas de misère et d'horreurs sont les fondemens de la cité la plus célèbre de l'antiquité,...
Seite 88 - C'est à cette espèce d'hommes que nous allons faire la guerre. Je vais actuellement entrer dans les détails des combats que nous avons essuyés de leur part. Après avoir organisé à Alexandrie un pouvoir gouvernant, avoir assuré la...
Seite 137 - Les deux frégates l'^rtémise et la Sérieuse ont été perdues , sans que l'ennemi en pût profiter : la première a été brûlée ; l'autre coulée. Les seuls restes de cette déplorable armée se réduisent donc à la division de frégates , corvettes et flûtes , qui...

Bibliografische Informationen