Histoire véritable des temps fabuleux, confirmée par les critiques qu'on en a faites. Par l'abbé Chapelle

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 234 - Chose admirable ! la religion chrétienne, qui ne semble avoir d'objet que la félicité de l'autre vie, fait encore notre bonheur dans celle-ci.
Seite 234 - Un prince qui aime la religion et qui la craint est un lion qui cède à la main qui le flatte ou à la voix qui l'apaise : celui qui craint la religion et qui la hait est comme les bêtes sauvages qui mordent la chaîne qui les empêche de se jeter sur ceux qui passent; celui qui n'a point du tout de religion est cet animal terrible qui ne sent sa liberté que lorsqu'il déchire et qu'il dévore.
Seite 234 - Les principes du christianisme, bien gravés dans le cœur, seraient infiniment plus forts que ce faux honneur des monarchies, ces vertus humaines des républiques, et cette crainte servile des États despotiques.
Seite 234 - Quand il serait inutile que les sujets eussent une religion , il ne le serait pas que les princes en eussent, et qu'ils blanchissent d'écume le seul frein que ceux qui ne craignent "pas les lois humaines puissent avoir.
Seite 245 - ... sages et équitables, douces ; ses lois, même rituelles, fondées ( en raison. Toutes, en un mot, sont admirablement calculées sur les desseins et les vues du législateur, sur les circonstances des temps, des lieux, du climat et sur les inclinations des Hébreux et les mœurs des peuples voisins, etc. Dans cette législation, rien qui contredise les lois de la nature ou celles de la vertu ; tout y respire la piété, la justice, l'honnêteté, la bienfaisance. Son objet, son ancienneté, son...
Seite 104 - Us s'attribuent l'invention de ce qu'ils ont de meilleur dans leurs dogmes, après l'avoir pris de nous. Et non seulement on peut les convaincre d'avoir pris cette partie de leurs dogmes, de ceux qu'ils appellent barbares ; mais encore d'avoir contrefait ce que la puissance divine a miraculeusement opéré en notre faveur, par le ministère de ses saints, et d'en avoir fait les prodiges de leur Mythologie grecque. Clément d'Alexandrie, Slromatet Lin.
Seite xxviii - Eratosthène et Diodore de Sicile nous racontent de l'Egypte jusqu'à cette époque, n'est, AUX DESCRIPTIONS PRÈS, qu'une traduction , à la vérité, pleine d'erreurs et de fautes grossières, que les Egyptiens s'étoient faite ou procurée sur des extraits des endroits de l'Ecriture qui les regardent.
Seite lxii - Noé le premier qui connoît l'usage du vin , et use , avec une permission expresse, de la chair des animaux. 1 4, Noé, sorti de la thbe , est le premier à cultiver la vigne.
Seite xii - Préteuds au premier raug de la littérature . Pour avoir à nos yeux dévoilé l'Univers Et le vrai plan de la nature ; De tes discours hautains rabaisse enfin le ton ; La France ta rivale ose égaler ta gloire; Ce que pour la Physique a fait le grand Newton , Du Rocher l'a fait pour l'Histoire.
Seite 97 - ... du roi Hiram , de la reine de Saba , de » Naaman , d'Achior, etc. La dispersion des Israélites » dans l'Assyrie, et des Juifs dans la Chaldée, servit à » répandre dans ces vastes EMPIRES LA CONNOISSANCI3 » DU VRAI DIEU. Nabuchodonosor, Darins, et l'Assue...