Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

prendre enfin à ceux qu'off'ensoit la légitimité, que la France sauvée deux fois par son Roi, ne peut réparer ses désastres, ni conserver son repos, et surtout sou indépendance, que sous la protection de l'autorité légitime. Rallionsnous donc à cette famille auguste, non-seulement la plus illustre du Monde, mais encore la plus douce et la plus paternelle qui fut jamais; à cette famille toute française et toute chrétienne. Songeons que l'amour du Roi et celui de la royauté sont nécessaires au salut du peuple et au maintien de l'ordre public. Songeons que ce Roi nous a lui-même accordé le bienfait de l'union légale de la royauté et de la liberté; portons nos vœux, notre reconnoissance, notre respect vers celui qui nous a rendu tous les sacrifices possibles par ces paroles touchantes : « Roi d'un autre pays, j'aurois pu » perdre l'espérance; mais le Roi de France ne » désespère jamais avec les Français ; qu'ils ne » fassent qu'un faisceau, et nos malheurs se » répareront. »

FIN.

[graphic]

TABLE DES MATIERES.

LIVRE XXVIII. -

Soulèvement de l'Ile de Corse par les agens de Buonaparle.—

Junte d'insurrection établie à Corte. — Résistance des auto-

rités et des troupes royales. — Belle défense d'Ajaccio par le

i4e régiment d'infanterie légère.— Soumission de lu Corse.

Organisation du gouvernement usurpateur. — Mission de

Ncy dans les départemens du Nord. —Napoléon flatte le

peuple. — Il est enchaîné par les révolutionnaires.— Décla-

ration des principes de son conseil d'Etat. — Projet de r pu-

blique. — Vues de Fouché. — Le parti militaire l'emporte.

— Vigueur des souverains alliés. — Déclaration du roi de

Prusse. — Préparatifs de l'Autriche, de la Russie et de l'An-

gleterre. — Premier rapport de Caulaincourt. — Lettre de

Napoléon aux souverains alliés. — Réfutation dela déclaration

du congrès par le conseil d'Etat de Buonaparte. — Travaux

ministériels de Carnot. — Levée en masse de la garde natio-

nale. — Influence de Fouché. — Etablissement de ses lieu-

tenans de police. — Préparatifs de Napoléon. — Publication

de l'acte additionnel. — Convocation des collèges électoraux..

Pag. i.

LIVRE XXIX.

Fédération» départementales contre le roi.— Administration
royale à Gana. — Manifestes et déclarations de Louis XVIII.

— Politique de l'Angleterre contre Napoléon après le
20 mars. — Article explicatif du traitédu 25 mars. — Discours
de M. Withbread à la chambre des communes en faveur de
Buonaparle; réponse de lord Cnstlereagh. —Nouvelles ten-
tatives de Buonaparte pour délacher l'Autriche de la coalition.

— Déclaration du i2 mai, contre Buonaparte, signée par tous
les plénipotentiaires de l'Europe.—Débats du parlement bri-
tannique sur la question de la paix ou de la guerre.—La guerre
est définitivement résolue, — Ratification du traité des sub-
sides. — Forces de la coalition. — Deuxieme rapport de Cau-
laincourt sur les préparatifs hostiles de l'Europe. — Plan de
eampagne attribué à lord Wellington. Pag. 7i.

, LIVRE XXX,

Etat politique de la Vendée en I8i5. ---Son organisation însuf-» recliontielle. — Première conférence des chefs vendéens.—■ Soulèvement du i5 mai. — Versement d'armes et de munitions par la flotte anglaise. — Débarquement du marquis de Larocnejaquelein.— Combat d'AizeDai.— Mesures contre les royalistes. — Formation de l armée du général Lamarqne. — Négociateurs envoyés par Fouclié dans la Vendée. — Arrivée des négociateurs. — Dissensions parmi les chefs royalistes. — Second débarquement. — Combat des Mathes. — Mort du marquis de Larocnejaquelein. — Continuation de la guerre civile. — Catastrophe de Aiurat. Pag. i4'v

LIVRE XXXL

Champ-deMai. — Ouverture des Chambres de Buonaparte. — Fortifications de Lyon et de Paris. — Cri d'alarme. — Organisation et répartition des armées françaises. — Concentration de l'armée du Nord. — Marche et position des armées alliées. — Plan de campagne de Buonaparte. — Adresse des Chambres. — Réponse de Ruonaparte. — Dé

Èart de sa garde. — Formation du conseil des ministres. — léclarationde guerre àl'Iiurope, présentée par Caulaincourl. Pag. 2o3.

LIVRE XXXII.

Départ de Napoléon pour envahir la Belgique—Il passe son armée en revue. — Sa proclamation à ses soldats. — Ouvei— ture de la campagne.— Les Prussiens sont surpris.— L'armée française force la Sambro.—Prise de Charleio», de Marchiennes et de Gosselies.— Bataille de Ligny. — Combat des Quatre-Bras. ~ Retraite des Prussiens sur Wavres.— Arrivée de Wellington aux Quatre-Bras. —Napoléon s'avance pour lui livrer bataille. — Retraite de Wellington sur Waterloo. — Bataille de Waterloo. — Fuite de Napoléon. — Dispersion de son armée. — Considérations sur la bataille de Waterloo. Pag. 25i.

LIVRE XXXIII.

Retraite du maréchal Grouchy vers la frontière. — Arrivée de Napoléon à l'Elysée. — Fermentation dans Paris. — Attitude vigoureuse de la chambre des représentans. — Napoléon y est attaqué. — Comité secret. — Formation d'une commission de salut public. — Seconde abdication de Napoléon. — Tentative infructueuse de son parti pour obtenir la régence. — Formation d'un gouvernement provisoire. — Vue» uc Fouché. — Marche de Bliicher et de Wellington sur Paris.

— Invasion du territoire par les armées austro-russes et allemandes.— Marche rapide des Bavarois. — La Lorraine et les frontières de 1 Est sont envahies. i— Combats sous Strasbourg et sous Béfort. — L'armée française se rallie sous les murs de Paris.— Attaque de Paris par les armées combinées.

— Envoi de plénipotentiaires aux souverains alliés. —; Négociations. — Passage de la Seine par l'armée prussienne. — Combats de Versailles. — Attaque et prise de. Sèvres, de Meudon et d'Issy.— Investissement de Paris. — Conseil de guerre des généraux français. — Préparatifs pour une grande bataille. — Négociation de Saint-Cloud. — Capitulation de Paris.— Retraite de l'armée française vers la Loire. — Occupation de Paris par les Anglo-Prussiens. Pag. 344

LIVRE XXXIV.

Retraite de l'armée française derrière- la Loire.—Derniers événemens de la Vendee. — Bataille de la Rochè-Servière.

— Pacification entre la majorité des chefs royalistes et le général Lamarque. — Marche des souverains alliés sur Paris. Invasion générale de la France.— Rentrée de Louis XVIII dans le royaume. —Proclamation de Cambrai. — Négociation des plénipotentiaires du gouvernement provisoire. — Déclaration du Ier juillet, au nom des principales puissances. — Négociations secrètes et Vues de Fouché. — Nouvelle constitution , qu'il fait improviser; il veut arracher des concessions au Roi. — Arrivée du Roi à Saint-Deuis. — Audace des factieux. — Conférence de Fouché avec le duc de Wellington. — Rumeur et agitation daus Paris. — Entrée de Fouché dans le ministère royal, *— Rentréerdu Roi dans sa capitale. — Dispersion des deux chambres de Buonaparte.—

— Insurrection royaliste dans le Midi. Soumission successive des provinces. — neddition de Buonaparte. — Distribution des forces étrangères. — Soumission de l'armée française. — Ordonnance du 2+ juillet. — Agitation dans l'intérieur.— Machinations de Fouché. — Convocation des chambres. — Changement de ministère. — Second traité de Paris, du 20 novembre. — Conclusion. Pag. ^$2.

« ZurückWeiter »