Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

De 211 .6348

686

TOUL, DE L'IMPRIMERIE DE J. CAREZ.

www.

PRÉFACE

Ce volume contient plusieurs pièces relatives à la chute de l'Empire; événement le plus extraordinaire de l'histoire de notre temps si l'on se rappelle à quel point de gloire et de puissance était parvenu le fondateur de cet Empire. Tout ce qui peut contribuer à faire connaître les causes d'une pareille chute, ne peut rester indifférent.

Pendant la dernière guerre que nous faisons remonter au 29 avril 1792 et finir au 1 er. ayril 1814; (car à la paix d'Amiens si l'on ne se battit pas on prépara de part et d'autre les moyens de se battre), le sort des états a dépendu de leur capitale: Vienne, Naples, Amsterdam, Berlin, Bruxelles, en sont autant de preuves. Lorsqu'à son tour la France fut menacée, il était naturel de croire que Paris serait, d'un côté, l'objet de l'attaque des alliés, et de l'autre, l'objet de l'active sollicitude de Napoléon, puisqu'il avait tant d'intérêt à conserver la ville qui le conservait lui-même. C'est donc un sujet digne d'attention que

le spectacle de cette ville et l'ensemble des mesures prises pour la garantir. Nous commençons par en mettre

1

vj

PRÉFACE. le récit ou l'exposé sous les yeux du lecteur. Ce morceau d'une certaine étendue, est tellement authentique et conséquemment exact, qu'il a servi d'autorité. Mais il est essentiel de le faire connaitre: c'est comme une pièce justificative de l'histoire du temps. Voici l'avertissement

que

l'auteur a mis à la tête de son manuscrit. « Ces notes '* sont destinées à conserver le souvenirde quelques a particularités historiques. Les faits publics y « sont rappelés en peu de mots et seulement « pour servir de liaison aux faits inédits et peu « connus. Ceux-ci sont exposés avec le détail qui e les caractérise. On les a classés dans l'ordre leplus

simple, celui des dates. Le théâtre en est circons« crit: il ne s'étend presque jamais hors de Paris « et des pays qui l'environnent; ou du moins, il « est vu de Paris et d'après les impressions qu'on « y éprouvait. La faible part que le rédacteur de « ces notes a eue aux affaires publiques, lui a per« mis d'observer de plus près quelques événe« ments et quelques unes de leurs circonstances. « Le reste a été puisé dans les entretiens ou les « mémoires des personnes qui ont assisté aux scè« nes de cette grande catastrophe. Lemérite de ces « notes ne peut-être que dans leur exactitude et « leur impartialité. Si l'on y trouvait des erreurs,

[ocr errors][ocr errors][merged small]

PRÉFACE.

vij » c'est qu'il ne suffisait pas toujours pour les « éviter, d'aimer son pays, la justice et la vé« rité. »

Nous avons fait suivre ce journal historique de faits, de considérations, d'anecdotes et de rapprochements liés intimement aux causes qui concoururent à la chute du gouvernement. Un morceau remarquable (et jusqu'à présent inédit) de Napoléon, fruit de ses méditations à l'île d'Elbe est fait pour exciter la curiosité, sous tous les rapports; c'est-à-dire soit à cause du sujet en lui-même et de l'auteur, soit à cause du rôle qu'il a joué et de la situation dans laquelle il se trouvait alors. Cui

que suum ayant toujours été et devant toujours être notre devise, nous devons avertir le lecteur

que l'auteur du premier volume, n'est en quelque sorte que l'éditeur de celui-ci. Les articles qui lui appartiennent sont indiqués dans la table.

M, de Las-Cases vient de donner une nouvelle édition de son mémorial. Plus soignée que

la première sous le rapport typographique, elle a le mérite d'être plus exacte par la suppression de quelques erreurs.

Il y est question à diverses reprises du grand événement dont nous nous occupons exclusive.

viij

PRÉFACE. ment dans ce volume: les détails et les particularités

que nous rapportons seront comme le développement de ses aperçus et de ses indications et compléteront tout ce qui a rapport à ce grand événement

« ZurückWeiter »