L'Ambigu: ou Variétés littéraires, et politiques, Band 24

Cover
Jean-Gabriel Peltier
Vogel et Schulze, 1809
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 524 - Pyrrhus, la laitière, enfin tous, Autant les sages que les fous. Chacun songe en veillant ; il n'est rien de plus doux. Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes ; Tout le bien du monde est à nous, Tous les honneurs, toutes les femmes. Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi ; Je m'écarte, je vais détrôner le sophi ; On m'élit roi, mon peuple m'aime ; Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant : Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même ? Je suis gros Jean comme devant.
Seite 508 - Sans altérer la tête épanouit le cœur : Aussi , quand mon palais est émoussé par l'âge, Avec plaisir encor je goûte ton breuvage. Que j'aime à préparer ton nectar précieux ! Nul n'usurpe chez moi ce soin délicieux. Sur le réchaud brûlant moi seul tournant...
Seite 664 - En foi de quoi les plénipotentiaires respectifs l'ont signé et y ont apposé le cachet de leurs armes. Fait à Paris le 20 novembre , l'an de grace i 8 i 5.
Seite 525 - Oronte est à présent un objet de clémence; S'il a cru les conseils d'une aveugle puissance, Il est assez puni par son sort rigoureux, Et c'est être innocent que d'être malheureux.
Seite 154 - Nous nous réunissons pour prier votre majesté d'écouter la voix de l'humanité en faisant taire celle des passions , de chercher , avec l'intention d'y parvenir, à concilier tous les intérêts, et par là garantir toutes les puissances qui existent, et assurer le bonheur de l'Europe et de cette génération à la tête de laquelle la.
Seite 617 - Du génie , et puis du génie , et encore du génie : de l'esprit naturel , une mémoire excellente , de l'élévation dans l'âme , de la malice sans méchanceté , de la ruse sans astuce, un heureux mélange de caprices dont les bons...
Seite 268 - Rassemblez les curés, les chefs des couvents, les alcades, les principaux propriétaires; et que d'ici à six heures du matin la ville se rende, ou elle aura cessé d'exister. Je ne veux ni ne dois retirer mes troupes : vous avez massacré les malheureux prisonniers français qui étaient tombés entre vos mains; vous avez, il ya peu de jours, laissé traîner et mettre à mort, dans les rues, deux domestiques de l'ambassadeur de Russie, parce qu'ils étaient nés Français. L'inhabileté et la...
Seite 508 - Mais comme les plaisirs le vin a ses dangers; Souvent on paya cher ses charmes passagers : Ce verre qu'en riant a rempli l'allégresse, Trop souvent on le vit profané par l'ivresse; Et d'un bras forcené s'échappant en éclats, La coupe des plaisirs servit d'arme aux combats.
Seite 508 - Moi seul contre la noix, qu'arment ses dents de fer, Je fais, en le broyant, crier ton fruit amer ; * Charmé de ton parfum, c'est moi seul qui dans l'onde Infuse à mon foyer ta poussière féconde ; Qui tour à tour calmant, excitant tes bouillons. Suis d'un œil attentif tes légers tourbillons. Enfin, de ta liqueur lentement reposée, Dans le vase fumant la lie est déposée ; Ma coupe, ton nectar, le miel américain, Que du suc des roseaux exprima l'Africain, Tout est prêt : du Japon l'email...

Bibliografische Informationen