Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

tialité. Si j'ai commis quelques erreurs, elles sont involontaires, et si l'on remarque de la chaleur dans quelques tableaux, elle n'est que le résultat des impressions que j'ai reçues , et dont le souvenir ne s'effacera jamais.

Le lecteur reconnoîtra, j'espère, que cet ouvrage est celui d'un honnétehomme.

Je ne me sers, en parlant de Bonaparte, d'aucune de ces expressions injurieuses que repousse l'écrivain qui veut mériter l'estime des gens éclairés ; je ne pense point que l'appeler un aventurier, ce soit honorer la nation qui le reconnoissoit pour son souverain. Je pense . de plus, que c'est blesser tout-à-la-fois, le Pape qui l'a sacré, les Rois qui ont traité avec lui, et cet Empereur qui lui donna son auguste fille. Le guerrier qui parvint à dominer un moment l'Europe, qui conduisit si souvent les armées françaises aux champs de la victoire, ne peut, quelques reproches qu'on lui adresse, avoir été un aventurier. Je m'abstiens de ces jugemens que la postérité ne justifie pas toujours : elle seule peut mettre dans sa balance équitable les fautes et les talens, les succès et les revers de Bonaparte; mais on peut croire qu'avec la modération, vertu malheureusement trop rare chez les conquérans, il eût légitimé sa fortune éclatante, et fondé sa dynastie sur des bases inébranlables.

[graphic]

Et je m'exprime ainsi, afin qu'on ne croie point que la passion a guidé ma plume dans les Mémoires qu'on va lire. Je dis ce que j'ai vu, ce que j'ai éprouvé.

J'ai retouché cette édition avec beau| coup de soins, et pour bien dire, elle est un second ouvrage. J'ai ôté tout ce qui ne se rattachoit point au récit des événemens de l'expédition, et j'ai ajouté une introduction qui en fait connoître lcs causes, un appendice qui en présente

[ocr errors]

les funestes résultats, et des détails aussi curieux qu'intéressans, qu'il ne m'a voit point été possible d'insérer du temps de Bonaparte, mais que la liberté dont nous jouissons sous un Roi jnste et paternel, permet actuellement de publier.

[ocr errors][merged small]

Les événemens mémorables qui se sont succédés avec tant de rapidité depuis le commencement de ce siècle., plus encore que le nombre des années écoulées , ont affoibli sans doute le souvenir de l'expédition en Egypte. Néanmoins, cette expédition gigantesque et malheureuse, sera toujours Ul Il épisode aussi curieux qu'intéressant de notre histoire. Si elle est un exemple effrayant de cette fatalité qui attache à la destinée d'un seul homme, la destinée de tant de milliers de soldats , elle nous rappelle aussi ces beaux faits , ces combats sanglans, qui jettent et jetteront, surtout dans la postérité, un éclat immortel sur les armes françauses. La mémoire doit donc nous en être toujours précieuse. Semblables à ces voyageurs rentrés au port , après la plus longue et la plus horrible tempête, n'est ce point avee joie que nous revenons sur la route périlleuse que nous avons parcourue, et le récit

des faitsglorieux de notre nation,n'ajoute-t-il

point aux douceurs de la paix rendue enfin à cette belle France, pour gage du retour d'une famille auguste , que la Providence, par les sentiers secrets et miraculeux de sa justice, a ramenée sur le trône de ses ancêtres ? L'expédition en Egypte a eu de trop grandes conséquences pour n'être point placée au nombre des événemens importans qui ont agité l'Europe, et indépendamment de cet intérêt, elle a une couleur toute particulière, qui en rend les détails infiniment touchans. Elle fait naître encore cette réflexion, que l'expérience des temps, les leçons de l'histoire, sont presque toujours inutiles, et que les malheurs passés des peuples n'en préservent pas les peuples actuels.Ainsi, ces croisades, qui eurent une fin si funeste, qui

coûtèrent tant desang à la France,n'ont point

arrêté ceux qui livroient volontairement la plus brillante armée aux mêmes souffrances et aux mêmes désastres. Mais les chefs des Etats, et ces hommes que les circonstances élèvent au-dessus de la foule, se croyent tou

« ZurückWeiter »