Encyclopédie méthodique, ou, par ordre de matières, Band 2

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 225 - First to a Torrent, then a Deluge swells: Stronger, and fiercer by restraint he roars, And knows no bound, but makes his power his shores.
Seite 319 - Fonseca, qui avait contribué à faire renvoyer le découvreur de l'Amérique chargé de fers, voulut faire traiter de même le vainqueur. Enfin, malgré les titres dont Cortès fut décoré dans sa patrie, il y fut peu considéré.
Seite 13 - On y voyoit cinq nations, qui réduites de nos jours à moins de quinze cents guerriers , en comptoient alors environ vingt mille. Elles formoient une efpece de ligue ou d'aflociation, aflez femblable à celle des Suifles ou de la Hollande.
Seite 76 - Thérasie i parut tout d'un coup à la vue des mariniers. Pline rapporte qu'autrefois il y eut treize îles dans la mer Méditerranée qui sortirent en même temps du fond des eaux...
Seite 75 - Ne vous fiez pas aux paroles d'une fille ; ni à celles que dit une femme, car leurs cœurs ont été faits tels que la roue qui tourne, la...
Seite 75 - L'homme dépourvu de fens croit qu'il vivra toujours , s'il évite la guerre ; mais fi les lances l'épargnent, la vieillefle ne lui fait point de quartier. * * * L'homme gourmand mange fa propre mort, s'il n'y prend garde ; & l'avidité du fot fait rire les fages.
Seite 381 - Grifons, ont la cime plus élevée , mais ce font des chaînes de . montagnes aflîfes les unes fur les autres. Celui-ci , dans toute fa longueur , n'eft acceffible que dans la partie de fes deux pointes qui font diftantes l'une de l'autre d'une lieue & demie. Le docteur Lang de Lucerne a formé un cabinet de curiofités naturelles en coquillages pétrifiés , dents , arêtes & carcafles de poiflbns, qu'il a trouvés fur cette montagne. Le gibier qu'on y Vûît confifte en bartavelles , coqs de bruyères...
Seite 60 - C'eft chez les Indiens qu'a été inventé le favant & profond jeu d'échecs ; il eft allégorique comme leurs fables , & fournit comme elles des leçons indirectes. Il fut imaginé pour prouver aux rois que l'amour des fujets eft l'appui du trône, & qu'ils font fa force & fa puiflanee.
Seite 77 - ... sous leurs pieds ; et ils en rapportèrent de la pierre ponce et des huîtres que le rocher , qui s'étoit élevé du fond de la mer , tenoit encore attachées à sa surface.
Seite 301 - On ne trouve aujourd'hui aucuns reftes de cette ancienne magnificence. En vain y chercheroit-on les fondemens des temples d'Apollon & de Diane, dont parle le même Strabon : on fait feulement que ces édifices étoient fur le haut de la ville.

Bibliografische Informationen