Mémoires de Constant, premier valet de chambre de l'empereur: sur la vie privée de Napoléon, sa famille et sa cour ...

Cover
Hoffmann [vol. 3 ss.:] Rédaction de la Collection, 1830 - 557 Seiten

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 346 - Les puissances alliées ne poseront pas les armes sans avoir atteint ce 'grand et bienfaisant résultat, ce noble objet de leurs efforts. Elles ne poseront pas les armes avant que l'état politique de l'Europe ne soit de nouveau raffermi , avant que des principes 'immuables n'aient repris leurs droits sur de vaines...
Seite 344 - ... la base de leur conduite, leurs vœux et leurs déterminations. Les puissances alliées ne font point la guerre à la France , mais à cette prépondérance hautement annoncée, à cette prépondérance que, pour le malheur de l'Europe et de la France, l'empereur Napoléon a trop long-temps exercée hors des limites de son empire.
Seite 57 - Soldats! voilà la bataille que vous avez tant désirée ! Désormais la victoire dépend de vous ; elle nous est nécessaire , elle nous donnera l'abondance, de bons quartiers d'hiver et un prompt retour dans la patrie...
Seite 336 - J'ai plusieurs fois donné la paix aux nations, lorsqu'elles avaient tout perdu. D'une part, de mes conquêtes j'ai élevé des trônes pour des rois qui m'ont abandonné. » J'avais conçu et exécuté de grands desseins pour la prospérité et le bonheur du monde. Monarque et père, je sens ce que la paix ajoute à la sécurité des trônes et à celle des familles.
Seite 69 - J'ai entendu avec intérêt ce que vous venez de me dire. Polonais , je penserais et j'agirais comme vous ; j'aurais voté comme vous dans l'assemblée de Varsovie : l'amour de la patrie est la première vertu de l'homme civilisé. Dans ma position, j'ai bien des intérêts à concilier et bien des devoirs à remplir. Si j'eusse régné lors du premier, du second ou du troisième partage de la Pologne , j'aurais armé tout mon peuple pour vous soutenir.
Seite 173 - Sa Majesté l'empereur et roi et Sa Sainteté, voulant mettre un « terme aux différends qui se sont élevés entre eux, et pourvoir aux « difficultés survenues sur plusieurs affaires de l'Eglise, sont con« venus des articles suivants, comme devant servir de base à un
Seite 174 - Dans les six mois qui suivront la notification d'usage de la nomination par l'empereur aux archevêchés et évêchés de l'empire et du royaume d'Italie, le pape donnera l'institution canonique, conformément aux concordats et en vertu du présent induit. L'information préalable sera faite par le métropolitain. Les six mois expirés sans que le pape ait accordé...
Seite 176 - Saint-Père se porte aux dispositions cidessus par considération de l'état actuel de l'Église, et dans la confiance que lui a inspirée Sa Majesté qu'elle accordera sa puissante protection aux besoins si nombreux qu'a la religion dans les temps où nous vivons.
Seite 175 - Sainteté se concerteront, en temps opportun , sur la réduction à faire , s'il ya lieu, aux évêchés de la Toscane et du pays de Gênes , ainsi que pour les évêchés...
Seite 338 - Vous êtes les organes naturels de ce trône : c'est à vous de donner l'exemple d'une énergie qui recommande notre génération aux générations futures ; qu'elles ne disent pas de nous : « Ils ont sacrifié les premiers intérêts du pays ! ils ont reconnu les lois que l'Angleterre a cherché en vain , pendant quatre siècles, à imposer à la France ! « Mes peuples ne peuvent pas craindre que la politique de leur empereur trahisse jamais la gloire nationale.

Bibliografische Informationen