Nouveau dictionnaire historique des sièges et batailles mémorables: et des combats maritimes les plus fameux de tous les peuple du monde, anciens et modernes, jusqu'à nos jours; ouvrage dans lequel on a soigneusement recueilli les exploits des grand capitaines, les actions héroiques des officiers et soldats de toutes armes, et les stratagèmes militaires les plus singuliers, Band 4

Cover
Gilbert, 1808

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 441 - Pardonnerons-nous une quatrième fois ? Nous fieronsnous une quatrième fois à une cour sans foi , sans honneur , sans raison? Non! non! la dynastie de Naples a cessé de régner ; son existence est incompatible avec le repos de l'Europe et l'honneur de ma couronne. » Soldats, marchez, précipitez dans les flots, si tant est qu'ils vous attendent , ces débiles bataillons des tyrans des mers! Montrez au monde de quelle manière nous punissons les parjures!
Seite 441 - Lodi , il ne pouvait m'opposer qu'une faible résistance. Je me fiai aux paroles de ce prince , et je fus généreux envers lui. Lorsque la seconde coalition fut dissoute à Marengo, le roi de Naples qui , le premier, avait commencé cette injuste guerre...
Seite 441 - Je me fiai aux paroles de ce prince, et je fus généreux envers lui. Lorsque la seconde coalition fut dissoute à Marengo, le roi de Naples qui . le premier avait commencé cette injuste guerre, abandonné à Lunéville par ses alliés, resta seul et sans défense. Il m implora, je lui pardonnai une seconde fois.
Seite 441 - J'avais d'assez légitimes raisons et de suspecter la trahison qui se méditait, et de venger les outrages qui m'avaient été faits : je fus encore généreux. Je reconnus la neutralité...
Seite 1 - DICTIONNAIRE HISTORIQUE DES SIÈGES ET BATAILLES MÉMORABLES, ET DES COMBATS MARITIMES LES PLUS FAMEUX, DE tous les Peuples du monde , anciens et modernes , jusqu'à nos jours.
Seite 211 - L'encombrement des voitures augmente encore le tumulte ; les hommes^ et les chevaux s'écrasent et se tuent. Laroche-Jaquelein et quelques autres chefs, dont les efforts sont devenus inutiles, croyent la bataille perdue sans ressource , et pour éviter un massacre général , ne songent plus qu'à se ménager une retraite. Ils rassemblent quelque cavalerie et gagnent la route de Laval , la seule qui fût encore libre : elle était déjà couverte de fuyards , dont on ne put rallier qu'nn petit nombre.
Seite 331 - Rœmer, qui s'en aperçut, sans se former, donna à bride abattue et en colonne sur cette aile que M. de Schulenbourg commandait ; les trente escadrons des troupes de la reine qu'il menait, culbutèrent dans l'instant les dix escadrons prussiens, dont chacun leur prêtait le flanc gauche. Cette cavalerie en déroute passa devant et entre les lignes de l'infanterie , qu'ils auraient culbutée si celle-ci n'avait fait feu sur ces fuyards ; ce qui en même temps écarta les ennemis.
Seite 330 - ... extrémités des ailes , de cavalerie. Le roi savait que l'ennemi lui était supérieur en cavalerie : pour obvier à cet inconvénient, il mêla entre les escadrons de chaque aile deux bataillons de grenadiers; c'était une disposition dont Gustave-Adolphe avait fait usage à la bataille de Lutzen , et dont, selon toute apparence, on ne se servira plus. L'armée s'avança dans cet ordre vers l'ennemi, en suivant la direction du chemin qui mène à Ohlau. Le général Rottembourg.
Seite 220 - La prise de Mantoue vient de finir une campagne qui vous a donné des titres éternels à la reconnaissance de la patrie. Vous avez remporté la victoire dans quatorze batailles rangées et...
Seite 421 - Royalistes reculent ; la rage les ramène î le combat se soutient , et la mort vole dans tous les rangs. Des tourbillons de poussière et de fumée enveloppent les combattants , dont le sang baigne la terre jonchée de cadavres. Des voix menaçantes se joignent aux coups redoublés d'une nombreuse artillerie ; des cris de fureur se mêlent aux derniers soupirs des mourants ; les hôpitaux s'encombrent de blessés ; le plus affreux tumulte remplit la ville.

Bibliografische Informationen