Abbildungen der Seite
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

Plus d'un Cincinnatus, enfant de la Victoire,
Attend, la bêche en main, le signal de la gloire ;
Solidaires entre eux d'efforts et de succès,
Dix Français renaîtront où mourut un Français.
EMMANUEL DUPATY.

[merged small][merged small][ocr errors]

PARIS,

BATAILLE ET BoUsQUET, LIBRAIRES,
Palais-Royal, Galeries-de-Bois, n°° 246 et 247.

[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors][merged small][merged small]

NoUs avons quantité d'ouvrages sur les campagnes de l'armée française ; mais tous sont d'un volume trop considérable ou d'un prix trop élevé. Messieurs les Editeurs, en publiant des in-8° de 6 à 5o volumes, et du prix de 6o fr. à 1oo écus, paraissent n'avoir pas songé qu'un soldat ne saurait mettre toute une bibliothèque dans son sac, ni sacrifier deux ou

trois ans de son prêt pour avoir l'his toire de ses travaux. Je crois avoir paré à cette difficulté. Il trouvera dans ce Catéchisme, non-seulement un précis rapide des prodiges de la | France, mais encore tout ce qui peut contribuer à lui donner de sa patrie

(l

l'idée grande et noble qu'elle inspire au monde entier. Pour décorer de la manière la pl, s digne, l'humble chaumière de nos héros vétérans, autant que pour donner à cet ouvrage un PENDANT capable de rehausser encore la gloire qu'il décrit, j'ai conçu l'idée de mettre en tableau ce que la patrie a de plus éclatant en exploits militaires. Ce tableau, dont le succès a devancé la publication, et que j'ai intitulé : Tables de la Gloire française, ou Titres des Guerriers français à l'immortalité, est, comme le Catéchisme du soldat, dédié à cette foule de braves qui, en dépit de certains journaux, se glorifieront

toujours d'avoir appartenu A LA

VIEILLE ARMÉE.

INTRODUCTION.

LE grand but de la plupart des gouvernans étant moins le bonheur que l'asservissement des peuples, c'est toujours une source féconde de guerres que l'avènement des peuples à la liberté. La France en fit en 1792 la terrible expérience.A peine elle a brisé ses fers, que toutes les puissances jurent de lui en forger de nouveaux. La Prusse et l'Autriche arment contre elle, leurs légions s'élancent sur son territoire, et loin d'être en mesure de leur résister, elle voit ses plus belles provinces seconder par des dissensions politiques, les torrens d'ennemis qui menacent de l'anéantir. Mais l'extrême péril enfante l'extrême audace. Prête à succomber, elle concentre toutes les forces que lui donne son désespoir,

« ZurückWeiter »