Revue de linguistique et de philologie comparée, Band 18

Cover
J. Vinson, 1885
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 245 - Guide de la conversation arabe ou vocabulaire français-arabe, contenant les termes usuels, par Humbert, de Genève. Paris, veuve Dondey-Dupré, 1838, in-8. COTELLE. Le langage arabe ordinaire ou dialogues arabes élémentaires. Alger, Dubos, sd, 1 vol. in-8. — L'idiome d'Alger ou dictionnaire français-arabe et arabe-français, précédé des principes grammaticaux de celte langue. Alger, imp. du gouvernement, 1843, in-8. à Alger suivis d'un conte arabe avec la prononciation et le mol à mot...
Seite 266 - Tombouctou et à Jenné, dans l'Afrique centrale, précédé d'observations faites chez les Maures Braknas, les Nalous, et d'autres peuples de 1824 à 1828, avec une carte d'itinéraire et des remarques géographiques, par M. Jomard. Paris, imp. royale, 1830.
Seite 361 - ET PAUL SÉBILLOT. Blason populaire de la France. Paris, Cerf, 1884, p. 310. ASIE INDE FRANÇAISE. Pour la géographie des langues dans l'Inde française et en Indo-Chine, voir : CUST (Robert N.). A sketch of the modern languages of the East Indies.
Seite 294 - A propos d'argot (et dans un tout autre d'idées), il n'est peut-être pas inutile de rappeler que le mot « grue » a été employé pour la première fois, dans le sens que l'on sait, par Clément Marot, comme le témoigne la strophe suivante : Je ne dis pas que je me détermine De vaincre Amour, cela m'est deffendu ; Car nul ne peust contre son arc tendu. Mais de souffrir chose si mal congrue, Par mon serment, si je ne suis plus si grue. Voilà un vocable qui ne croyait guère compter des ancêtres...
Seite 386 - Où l'z'amours sont. (Vieille chanson du faubourg l'Évêque, à Rennes ) Su, sm Suif et aussi sureau, arbuste. (Arrondissement de Redon.) Devinette : Quels sont les trois noms d'arbres qu'on peut dire le plus vite? Su Pin If On dit cela d'un seul mot : Supinif. (Canton de Bain.) SUBELÉE, sf Air sifflé. On dit aussi d'un individu en état d'ivresse: « En at-il pris, une subelée ! » (Messac.) SUBELER, vn Siffler, (Tout le département.) Dicton : Vache qui beille (beugle), Fille qui subèle (siffle),...
Seite 365 - Avec une carte, 1 vol. in-8. MOURA (Lieutenant de vaisseau, représentant du protectorat français au Cambodge). Vocabulaire français-cambodgien et cambodgien-français, contenant une règle à suivre pour la prononciation, les locutions en usage pour parler au roi, aux bonzes, aux mandarins ; la numération, la division du temps, les poids, les mesures, les monnaies et quelques exercices de traduction. Paris, 1878, 1 vol. in-8.
Seite 248 - Yenture de Paradis. Grammaire et dictionnaire abrégés de la langue berbère, revus par A. Jaubert. BROSSELARD et JAUBERT. Dictionnaire français - berbère (Dialecte écrit et parlé par les Kabaïles de la division d'Alger). Ouvrage composé par ordre de M. le Ministre de la guerre. Paris, impr. Royale, 1844, iv-656 p. in-4.
Seite 364 - Paris, 1873, 1 vol. in-8, 2e édition, accompagnée de notes et planches. AYMONIER. Dictionnaire français -cambodgien, précédé d'une notice sur le Cambodge et d'un aperçu de l'écriture et de la langue cambodgienne. Saigon, Imprimerie nationale, 1874, in-4.
Seite 265 - PELLETAN (J.-G.) directeur du Sénégal. Mémoire sur la colonie française du Sénégal, 1800, in-8. LÉONARD DURAND (JB). Voyage au Sénégal, fait dans les années 1785 et 1786; suivi de la relation d'un voyage par terre de l'île Saint-Louis à Galam; et du texte arabe de trois traités de commerce faits par l'auteur avec les princes du pays, revus par M. Silv. de Sacy... par JB Léonard. Paris, 1807, 2 vol. in-8, avec atlas in-4. L'Afrique, ou histoire, mœurs, usages et coutumes des Africains....
Seite 137 - Oxford, imprimé par les presses de la Bibliomaniac Society, exclusivement pour les membres, 1882 » et contient (iv)iii-190 p. petit in-8°. C'est une compilation faite évidemment par un homme de goût, par un littérateur au courant des études orientales ou tout au moins par un amateur instruit. On y trouve trois pièces traduites de l'hindoustani : 1° L'inexorable courtisane (n°XIX, p. 167) « traduite d'un manuscrit hindoustani » ; 2° Le voleur et le jongleur (n° X, p.

Bibliografische Informationen