Études morales et politiques

Cover
Charpentier, 1862 - 389 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 307 - Tis a note of enchantment ; what ails her ? She sees A mountain ascending, a vision of trees; Bright volumes of vapour through Lothbury glide, And a river flows on through the vale of Cheapside.
Seite 318 - E là m' apparve, sì com' egli appare Subitamente cosa che disvia Per maraviglia tutt' altro pensare, Una Donna soletta, che si gia Cantando, ed iscegliendo fior da fiore, Ond
Seite 307 - ... mountain ascending, a vision of trees ; Bright volumes of vapour through Lothbury glide, And a river flows on through the vale of Cheapside. Green pastures she views in the midst of the dale, Down which she so often has tripped with her pail, And a single small cottage, a nest like a dove's, The one only dwelling on earth that she loves. She looks, and her heart is in heaven : but they fade, The mist and the river, the hill and the shade : The stream will not flow, and the hill will not rise,...
Seite 321 - Thanks to the human heart by which we live, Thanks to its tenderness, its joys, and fears, To me the meanest flower that blows can give Thoughts that do often lie too deep for tears.
Seite 32 - ... subsistent indépendamment de tous les temps ; en quelque temps que je mette un entendement humain, il les connaîtra; mais, en les connaissant, il les trouvera vérités, il ne les fera pas telles ; car ce ne sont pas nos connaissances qui font leurs objets, elles les supposent. Ainsi ces vérités subsistent devant tous les siècles et devant qu'il y ait eu un entendement humain ; et quand tout ce qui se fait par les règles des proportions, c'est-à-dire tout ce que je vois dans la nature,...
Seite 21 - Dieu se trouve contenue) par la même faculté par laquelle je me conçois moimême ; c'est-à-dire que, lorsque je fais réflexion sur moi, non seulement je connais que je suis une chose imparfaite, incomplète et dépendante d'autrui, qui tend et qui aspire sans cesse à quelque chose de meilleur et de plus grand que je ne suis...
Seite 80 - Je suis au désespoir de me voir encore si peu avancée, et vous ne sauriez me faire plus de honte que je ne m'en fais à moi-même. Je suis cependant plus affermie que jamais; et quand on me donnerait toutes les grandeurs du monde, je ne changerais pas l'envie seule d'être carmélite...
Seite 21 - Elle n'est pas aussi une pure production ou fiction de mon esprit, car il n'est pas en mon pouvoir d'y diminuer ni d'y ajouter aucune chose, et par conséquent il ne reste plus autre chose à dire, sinon que comme l'idée de moi-même, elle est née et produite avec moi dès lors que j'ai été créé.
Seite 21 - Et de vrai on ne doit pas trouver étrange que Dieu, en me créant, ait mis en moi cette idée, pour être comme la marque de l'ouvrier, empreinte sur son ouvrage ; et il n'est pas...
Seite 120 - C'est de vous avoir ressemblé. Qu'était-ce donc que cette dégénération, cette sensualité, ce relâchement dont vous leur faites un crime, si ce n'est une conformité trop exacte avec votre propre genre de vie?

Bibliografische Informationen