Lettres sur l'histoire de France

Cover
Garnier, 1828 - 410 Seiten

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 170 - Pour l'amour de Dieu et pour le peuple chrétien et notre commun salut, de ce jour en avant, en tant que Dieu me donnera de savoir et de pouvoir, je...
Seite 207 - Charte constitutionnelle était sollicitée par l'état actuel du royaume ; nous l'avons promise et nous la publions. Nous avons considéré que, bien que l'autorité tout entière résidât, en France, dans la personne du Roi, nos prédécesseurs n'avaient point hésité à en modifier l'exercice...
Seite 117 - Elle, remplie de joie, et ne sachant pas leur artifice, après avoir fait boire et manger les enfants, les envoya, en disant : « Je croirai n'avoir pas perdu mon fils, si je vous vois succéder à son royaume.
Seite 416 - D'abord, par la réunion des habitants les plus nota« blés en la présence illustre du préfet, si toutefois « des motifs d'ordre public ne l'ont pas appelé ailleurs, « on pourra obtenir, sur chaque sujet en délibération, « les meilleurs avis possibles. Rien de ce qui aura été « traité et arrêté après une mûre discussion ne pourra « échapper à la connaissance d'aucune des provinces; « et ceux qui n'auront point assisté à l'assemblée « seront tenus de suivre les mêmes règles...
Seite 190 - ... en son pouvoir la ville de Laon, la seule ville de la couronne que mes fidèles occupassent encore. Tous ces malheurs qui ont fondu sur moi depuis mon avènement, s'il ya quelqu'un qui soutienne qu'ils me sont arrivés par ma faute, je suis prêt à me défendre de cette accusation, soit par le jugement du synode et du roi ici présent, soit par un combat singulier.
Seite 100 - Jésus-Christ dirige dans les voies de la piété les règnes de ceux qui gouvernent! car cette nation est celle qui, petite en nombre, mais brave et forte, secoua de sa tête le dur joug des Romains, et qui, après avoir reconnu la sainteté du baptême, orna somptueusement d'or et de pierres précieuses les corps des saints martyrs que les Romains avaient brûlés par le feu , massacrés , mutilés par le fer, ou fait déchirer par les bêtes.
Seite 224 - ... crénelés, qualifiaient les habitants des villes métropolitaines. Mais cette dénomination exprimait en général une prétention , plutôt qu'un fait; et les bourgeois, par leurs fréquentes émeutes , par leurs ligues défensives et offensives , prouvaient que le servage des campagnes n'était pas fait pour les villes. De temporaires qu'elles étaient d'abord , ces associations de défense mutuelle, communions ou communes, comme on les appelait, devinrent permanentes ; on s'avisa de les garantir...
Seite 83 - ... d'aigrette et retombaient par derrière en queue de cheval. Leur visage était entièrement rasé, à l'exception de deux longues moustaches qui leur tombaient de chaque côté de la bouche. Ils portaient des habits de toile serrés au corps et sur les membres avec un large ceinturon auquel pendait l'épée.
Seite 170 - Pro Deo amur et pro christian poblo et nostro commun salvament, d'ist di in avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo, et in...
Seite 210 - Tous ceux qui s'étaient liés de cette manière prenaient dès lors le nom de communiera ou de jurés, et, pour eux, ces titres nouveaux comprenaient les idées de devoir, de fidélité et de dévouement réciproques, exprimées, dans l'antiquité, par le mot de citoyen...

Bibliografische Informationen