Du systèm des intonations chinoises et de ses rapports avec celui des intonations annamites

Cover
Imprimerie impériale, 1869 - 19 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 1 - Huit contes de langue cochinchinoise, suivis d'exercices pratiques. 1869. — Du système des intonations chinoises et de ses rapports avec celui des intonations annamites.
Seite 13 - Le ton jou chèny n'est pas musical comme les tons dicing p'întj et hiá p'iny cl, par suite, n'est pas susceptible d'être noté sur une portée d'une manière bien nette et bien précise. Il se produit par une émission de la voix qui, toute courte qu'elle est, n'en procède pas moins de l'aigu au. grave; de plus, ce ton se trouve placé à la partie inférieure de l'échelle. On peut se le représenter en se figurant la dernière syllabe d'une phrase prononc.ee d'une manière brève par une personne...
Seite 8 - ... dans les langues des pays, autres que l'Angleterre ou le Portugal, où l'on étudie la littérature chinoise. Ce travail , nous l'avons entrepris pour la langue française, en ce qui concerne les intonations annamites1; et le présent article a pour but, non-seulement de donner à ceux de nos compatriotes qui s'occupent de. l'étude du chinois une idée aussi exacte...
Seite 18 - ... un indigène de la Cochinchine. le jeu des particules et des règles de position, on se rendra facilement compte de ce fait, incroyable au premier abord, d'une langue très-suffisamment claire, quoi qu'on en dise, bien qu'elle ne se compose guère que de quatre cents combinaisons monosyllabiques. Telles sont les réflexions que nous ä suggérées l'étude comparative des langues chinoise et annamite, au point de vue de l'accentuation tonique.
Seite 19 - L'Imprimerie impériale ne possédant pas de caractères annamites latins du corps employé dans le Journal asiatique, nous avons dû, pour arriver à une transcription convenable des signes d'intonation qui font le sujet de ce travail, sacrifier les accents modificateurs de la prononciation , qui ne présentent ici qu'un intérêt tout à fait secondaire.
Seite 6 - ... qui donne aux langues d'origine chinoise un caractère si étrange et si original. On trouve la définition, ou pour mieux dire un essai d'indication des tons chinois dans un grand nombre de livres; les ouvrages du P. Prémare, d'Abel Rémusat, de de Guignes, de Gallery, du Rév.
Seite 19 - ... l'accentuation tonique. Nous n'avons pas la prétention de donner nos assertions comme inattaquables; l'observation la plus consciencieuse est loin, malheureusement, de produire à coup sûr des résultats infaillibles. Nous croyons cependant être dans le vrai, et ce qui nous donne cette confiance...
Seite 18 - ... ou dans celui de nez ; dans le premier cas , cette syllabe na est prononcée d'une manière sensiblement analogue à celle des mots annamites qui sont affectés du ton...
Seite 14 - ... l'exactitude. Cette constitution des cinq accents ou tons chi1 Dans la notation annamite, l'accent grave se place au-dessus même de la brève. Mais le manque de caractères exacts nous a contraint à les disjoindre et à remplacer ici les deux derniers mots de l'exemple par d'autres , équivalents au point de vue de l'intonation.
Seite 18 - ... est pour ces idiomes un élément indispensable de clarté. On conçoit, en effet, quelle immense ressource on y trouve pour l'intelligence de la langue, en réfléchissant à ce fait que, par l'effet de ces inflexions, un monosyllabe chinois peut prendre jusqu'à cinq formes différentes...

Bibliografische Informationen