Le livre des récompenses et des peines

Cover
Chez Antoine-Augustin Renouard, 1816 - 79 Seiten
 

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 67 - Bouddhistes , qui , dans leur métaphysique inextricable , distinguent le monde des désirs , le. monde des formes, et le monde sans formes.
Seite 58 - Nous avons ici un recueil de contes qui peut être mis , sous ce rapport, à côté de Pétrone et de Martial. Je dois convenir pourtant que le lien conjugal n'y est presque jamais un objet de sarcasmes et de dérision.
Seite 59 - Kin-p'hing meï, roman célèbre, qu'on dit au-dessus, ou pour mieux dire au-dessous de tout ce que Rome corrompue et l'Europe moderne ont produit de plus licencieux.
Seite 47 - ... non-seulement blessent des êtres vivans , mais allument dans leur cœur le goût du meurtre, et font que, devenus grands , ils méconnaissent les devoirs de l'humanité et de la justice. Il est dit aussi : en se promenant , en marchant , on doit toujours faire attention aux animaux de toute espèce qui se trouvent à terre, afin d'éviter de leur faire mal, et de tâcher de leur conserver la vie. On y lit encore : Autour de la flamme d'une chandelle , il ya de petits animaux déliés et imperceptibles...
Seite 64 - Tao-sse osa même venir dans la ville, et par un prestige qui trompa beaucoup de monde, y faire paraître une ville d'or. La populace était dans le plus grand enthousiasme. Le roi de Chou ayant appris tous ces désordres, ordonna d'arrêter le Tao-sse. Pendant un mois, on ne put le trouver, parce qu'usant d'un nouveau sortilège, il avait arrosé la terre autour de lui avec du sang de chien; mais toutes ses ressources ne purent le sauver; il fut enfin saisi et coupé en morceaux. L'ordonnance qui...
Seite 56 - Il ya dans le chinois : se met; mot à mot : belles voluptés. ( Note de M. Rémusat. ) 329, 6.* Un certain Li-teng était à dix-huit ans second bachelier de sa province. Dix ans après , pourtant , il n'avait pu prendre aucun degré ; il alla consulter un devin , et lui demanda ce qui lui arriverait jusqu'à sa mort. Le devin était un homme du premier mérite; il se rendit à la cour céleste. 329, 17.* Le souverain seigneur avait marqué la naissance de Li-teng avec le sceau de pierre de iu....
Seite 22 - Nichama et Rouah avec la même valeur. Au malin on remercie Dieu de nous avoir rendu l'âme intelligente ; c'est d'elle que l'on parle quand on dit : Mon Dieu, la Nichama que tu as placée en moi est pure...
Seite 34 - ... d'obtenir le bonheur. C'est ce qu'on appelle le retour du mal au bien. . Aussi l'homme véritablement heureux dit le bien , voit le bien , fait le bien. En un jour il réunit trois sortes de biens. En trois ans le Ciel lui envoie infailliblement le bonheur. Le méchant dit le mal , voit le mal , fait le mal. En un jour il amasse trois sortes de maux , et en trois ans , le Ciel ne manque jamais de lui envoyer le malheur. Comment peut-on donc ne pas pratiquer la vertu ? NOTES.
Seite 60 - L'arbre mourut en effet ; mais Wang-chang-tsin ne lui survécut guère. » (17) II ne s'agit pas ici du dérèglement des mœurs, mais de l'abus des plaisirs légitimes. « Quoiqu'il y ait, dit le commentaire, une loi commune au mari et à la femme, cette loi ellemême est restreinte par certaines règles. Suivant le livre de Nieïsengphian, il faut s'abstenir, dans la lune qui répond au icr. et au 7'.
Seite 58 - Malgré la sévérité des lois et les perpétuelles déclamations des moralistes et des sectaires, la corruption des mœurs est aussi grande à la Chine qu'en toute autre contrée. A la vérité, la plupart des écrivains poussent la modestie des expressions jusqu'à l'affectation la plus ridicule. Mais il ya aussi un bon nombres d'ouvrages où règne le cynisme le plus révoltant.

Bibliografische Informationen