Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

PIÈCES JUSTIFICATIVES.

N". I , PAGE 71 .

ENTRETIEN DE BONAPARTE DANS LA GRANDE PYRAMIDE AVEC PLUSIEURS IMANS ET MUPHTIS.

Le 25 thermidor an »i ( 12 août 1798 ).

Bonaparte.—Dieu est grand, et ses œuvres sont merveilleuses. Voici un grand ouvrage de main d'hommes. Quel était le but de celui qui fit bâtir cette pyramide?

Soliman.—C'était un puissant roi d'Egypte, dont on croit que le nom était Chéops. Il voulait empêcher que des sacrilèges ne vinssent troubler le repos de sa cendre.

Bonaparte. Le grand Cyrus se fit enterrer en plein air, pour que son cors retournât aux élémens. Penses-tu qu'il ne fît pas mieux? le penses-tu?

Soliman [s'inclinant). — Gloire à Dieu à qui toute gloire est due!

Bonaparte. — Honneur à Allah! Quel est le calife qui a fait ouvrir cette pyramide et troubler la cendre des morts?

Mohammed.—On croit quec'est le commandeur descroyans, Mahmoud, qui régnait il y a plusieurs siècles à Bagdad; d'autres disent le renommé Aaron Baschid ( Dieu lui fasse paix ) , qui croyait y trouver des trésors; mais quand on fut entré par ses ordres dans cette salle , la tradition porte que l'on n'y trouva que des momies, et sur le mur cette inscription en lettres d'or : L'impie Commettra L'iniquité Sans Fruit,

MAIS NON SANS REMORDS. . .

Bonaparte. — Le pain dérobe par le méchant remplit sa bouche de gravier.

Mohammed (s'inclinant). — C'est le propos de la sagesse.

Bonaparte. —Gloire à Allah! Il n'y a point d'autre dieu que Dieu ; Mahomet est son prophète, et je suis de ses amis.

Soliman. — Salut de paix à l'envoyé de Dieu, salut aussi sur toi, invincible général, favori de Mahomet!

Bonaparte. — Muphti, je te remercie. Le divin Koran fait les délices de mon esprit et l'attention de mes yeux. J'aime le prophète, et je compte , avant qu'il soit peu, aller voir et honorer son tombeau dans la ville sacrée. Mais ma mission est auparavant d'exterminer les Mamlouks.

Ibrahim. — Que les anges de la victoire balaient la poussière sur ton chemin, et te couvrent de leurs ailes. Le Mamlouk a mérité la mort.

Bonaparte. — D a été frappé et livré aux anges noirs Moukir et Quakir. Dieu , de qui tout dépend. a ordonné que sa domination fût détruite.

Soliman. —Il étendit la main de la rapine sur les terres, les moissons , les chevaux d'Egypte.

Bonaparte.—Et sur les esclaves les plus belles, très-saint muphti. Allah a desséché sa main. Si l'Egypte est sa ferme, qu'il montre le bail que Dieu lui en a fait; mais Dieu est juste et miséricordieux pour le peuple.

Ibrahim. — 0 le plus vaillant d'entre les enfans d'Issa {Jésus-Christ ), Allah t'a fait suivre de l'ange exterminateur pour délivrer sa terre d'Egypte.

Bonaparte. — Cette terre était livrée à vingt-quatre oppresseurs , rebelles au grand-sultan , notre allié, ( que Dieu l'entoure de gloire! ) et à dix mille esclaves venus du Caucase et de la Géorgie; Adriel, ange de mort, a soufflé sur eux : nous sommes venus, et ils ont disparu.

Mohammed. —Noble successeur de Scander (Alexandre), honneur à tes armes invincibles et à la foudre inattendue qui sort du milieu de tes guerriers à cheval (l'artillerie gère).

Bonaparte. — Crois-tu que cette foudre soit une œuvre des enfans des hommes? le crois-tu? Allah l'a fait mettre en mes mains par le génie de la guerre.

Ibrahim.—Nous reconnaissons à tes œuvres Allah qui t'envoie. Serais-tu vainqueur si Allah ne l'avait permis? Le Delta et tous les pays voisins retentissent de tes miracles.

Bonaparte. — Un char céleste ( un ballon ) montera par mes ordres jusqu'au séjour des nuées; et la foudre descendra vers la terre , le long d'un fil de métal ( un conducteur électrique) , dès que je l'aurai commandé. >

Sommas. —Et le grand serpent sorti de la colonne de Pompée , le jour de ton entrée triomphante à Scanderich (Alexandrie), et qui est resté desséché sur le socle de la colonne, n'est-ce pas encore un prodige opéré par ta main?

Bonaparte. —Lumières du siècle, vous êtes destinées encore à voir de plus grandes merveilles; car les jours de la régénération sont venus.

Ibrahim. —-La divine unité te regarde d'un œil de prédilection , adorateur d'Issa, et te rend le soutien des enfans du prophète.

Bonaparte. — Mahomet n'a-t-il pas dit: Tout homme qui adore Dieu et qui fait de donnes œuvres , quelle que soit sa religion, sera sauvé?

Soliman, Mohammed, Ibrahim (ensemble, en s'inclinant). —Il l'a dit.

Bonaparte. — Et si j'ai tempéré par ordre d'en haut l'orgueil du vicaire d'Issa (le pape), en diminuant ses possessions terrestres , pour lui amasser des trésors célestes, dites , n'était-ce pas pour rendre gloire à Dieu dont la miséricorde est infinie!

Mohammed (avec embarras). Le muphti de Rome était riche et puissant; mais nous ne sommes que de pauvres muphtis.

Bonaparte. — Je le sais; soyez sans crainte. Vous avez été pesés dans la balance de Balthazar, et vous avez été trouvés

légers Cette pyramide ne renfermait donc aucun trésor

qui vous fût connu?

Soliman. — Aucun, seigneur, nous le jurons par la cité sainte de la Mekke.

Bonaparte.—Malheur et trois fois malheur à ceux qui recherchent les richesses périssables, et qui convoitent l'or et l'argent, semblables à la boue!

Soliman. — Tu as épargné le vicaire d'Issa , et tu l'as traité avec clémence et bonté.

Bonaparte. — C'est un vieillard que j'honore; ( que Dieu accomplisse ses désirs, quand ils seront réglés par la raison et la vérité ! ) mais il a le tort de condamner au feu éternel tous les Musulmans; et Allah défend à tous l'intolérance.

Ibrahim. — Gloire à Allah et à son prophète qui t'a envoyé au milieu de nous pour réchauffer la foi des faibles, et ouvrir aux fidèles les portes du septième ciel!

Bonaparte. —Vous l'avez dit, très-zélés muphtis : soyez fidèles à Allah , le souverain maître des sept cieux merveilleux; à Mahomet, son visir, qui parcourut tous les cieux dans une nuit. Soyez amis des Francs, et Allah, Mahomet et les Francs vous récompenseront.

Ibrahim. — Que le prophète lui-même te fasse asseoir à sa gauche le jour de la résurrection , après le troisième son de la trompette.

Bonaparte. — Que celui-là écoute qui a des oreilles pour entendre : l'heure de la résurrection est arrivée pour tous les peuples qui gémissent sous l'oppression. Muphtis, imans, mollah , derviches, kalenders, instruisez le peuple d'Egypte; encouragez-le à se joindre à nous pour achever d'anéantir les beys et les Mamlouks; favorisez le commerce des Francs dans vos contrées , et leurs entreprises pour parvenir d'ici à l'ancien pays de Brama ; offrez-leur des entrepôts dans vos ports, et éloignez les insulaires d'Albion, maudits entre les enfans d'Issa : telle est la volonté de Mahomet. Les trésors ,

« ZurückWeiter »