Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 55 - Gand. Comité central de publication des inscriptions funéraires et monumentales de la Flandre orientale. — — Cercle historique et archéologique. — Liège. Société liégeoise de littérature wallonne. — Mons. Société des sciences, des arts et des lettres du Hainaut. — Namur. Société archéologique.
Seite 326 - Discours prononcés à la séance générale du Congrès des Sociétés savantes, le samedi 16 avril 1898, par M.
Seite 413 - Galli se omnes ab Dite patre prognatos praedicant idque ab druidibus proditum dicunt. Ob eam causam spatia omnis temporis non numero dierum, sed noctium finiunt. Dies natales et mensium et annorum »o initia sic observant, ut noctem dies subsequatur.
Seite 161 - Thédenat, président, donne lecture du discours qu'il a prononcé, au nom de la Société, sur la tombe de notre regretté confrère...
Seite 13 - MOLINIER (Émile), conservateur du département des objets d'art du Moyen âge, de la Renaissance et des temps modernes au Musée du Louvre, professeur à l'École du Louvre, quai Bourbon, 53 (4 février 1885).
Seite 434 - PAS-DE-CALAIS. — Mémoires de l'Académie des sciences, lettres et arts d'Arras, 2° série, t.
Seite 32 - COURAJOD (Louis), ijfc, conservateur du département de la sculpture du moyen âge, de la renaissance et des temps modernes au Musée du Louvre...
Seite 29 - DE), ^, correspondant de l'Institut (Académie des sciences morales et politiques), membre du Comité des travaux historiques et scientifiques, au château de Saint-Agnan, par Mouy, et à Paris, rue de Varennes, 90 (3 juillet 1878).
Seite 54 - SEINE-ET-OISE, Versailles. Société des sciences morales, des lettres et des arts de Seine-etOise. — — Commission des antiquités de Seine-et-Oise. — Rambouillet. Société archéologique.
Seite 150 - L'édition de 1807 répète presque dans les mêmes termes : « Je vais sup« pléer à ce que j'eusse aimé à retracer d'après mes propres « souvenirs en rapportant ici ce qu'un de mes amis qui n'est « plus (M. Peyron) en a écrit dans son Nouveau voyage en « Espagne qui parut en 1782 et qui est devenu très rare2. ° Un an auparavant, Alexandre de Laborde écrivait : « Il ne i nous reste plus qu'à parler des écrivains qui ont déjà fait « connaître l'Espagne. Malheureusement, parmi les...

Bibliografische Informationen