Abbildungen der Seite
PDF
EPUB
[graphic][subsumed]

HISTOIRE

DE FRANCE

LOUIS

DEPUIS LA MORT DE LOUIS XVI

JUSQU'AU TRAITÉ DE PAIX DU 20 NOVEMBRE 1815.

Par M. GALLAIS, Jean Pierre

POUR SERVIR DE SUITE A L'HISTOIRE DE FRANCE

DE M. ANQUETIL.

SECONDE ÉDITION.

Tros, Rutulus-ve fuat, nullo discrimine habebo.

VIRG.

TOME TROISIÈME.

A PARIS,

CHEZ JANET ET COTELLE, LIBRAIRES,

RUE NEUVE-DES-PETITS-CHAMP8, NO. 17.

M. DCCCXXI.

[merged small][merged small][ocr errors][graphic]

HISTOIRE

DE FRANCE

DEPUIS LA MORT DE LOUIS XVI

JUSQU'AU TRAITÉ DU 20 NOVEMBRE 1815.

SUITE DE LA

SIXIÈME ÉPOQUE.

EMPIRE.

ĐEPUIS L'ÉLÉVATION DE BUONAPARTE AU TRÔNE IMPÉRIAL

JUSQU'A SA CHUTE.

1806.

.

L'EUROPE étoit alors dans un état de paix qu'elle n'avoit pas connu depuis long - temps ; il dépendoit de la France Conféded'en prolonger la durée, mais il ne dération du pendoit pas de celui qui la gouvernoit de le vouloir. Le mouvement et la

guerre lui étoient aussi nécessaires que la respiration. En signant la paix, il méditoit

Ce fut dans un traité de paix qui , en apparence, avoit pour objet d'assurer pour

3.

la guerre.

[ocr errors]

1806.

HISTOIRE DE FRANGE. toujours celle de l'Europe, qu'il trouva le secret d'implanter les germes d'une guerre prochaine, et de toutes celles qu'il a soutenues jusqu'à la fin de sa vie politique.

Ce traité est celui de la confédération du Rhin, qui bouleversa toute l'Allemagne et changea tous les intérêts politiques du continent. Il pensoit , avec raison, que l'ancienne constitution germanique n'existoit plus , ou ne pouvoit plus atteindre son but, et il en tira la fausse conséquence que, pour lui rendre la vie, il suffisoit de substituer la France à l'Autriche, et d'assujettir à son empire les petits princes de l'empire germanique. Il médita long-temps cette idée. Il la fit adopter à son conseil. Il gagna ou intimida les électeurs de Bavière , de Wurtemberg, de Saxe, le landgrave de Hesse , l'électeur archichancelier, les princes de Nassau, de Hohenzollern , de Salm-Salm , le duc d'Aremberg , le comte de Leyen..,

Le 12 juillet 1806, les ministres de ces princes et le prince de Talleyrand pour l'empereur des François, signèrent à Paris un traité dont on connoîtra l'importance en lisant avec attention quelques uns des articles que nous allons transcrire.

« 1°. Les états de leurs majestés les rois de Bavière et de Wurtemberg, de leurs

« ZurückWeiter »