Annales du Musée et de l'Ecole moderne des beaux-arts, Band 14

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 141 - Quel plaisir de penser et de dire en vous-même : « Partout, en ce moment, on me bénit, on m'aime ; « On ne voit point le peuple à mon nom s'alarmer; « Le ciel dans tous leurs pleurs ne m'entend point nommer; « Leur sombre inimitié ne fuit point mon visage ; « Je vois voler partout les cœurs à mon passage !
Seite 112 - Pour moi, je vous' baptise dans l'eau pour vous porter à la pénitence; mais celui qui doit venir après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. C'est lui qui vous baptisera dans le Saint-Esprit et dans le feu.
Seite 141 - Vous allumez un feu qui ne pourra s'éteindre. Craint de tout l'univers, il vous faudra tout craindre , Toujours punir, toujours trembler dans vos projets, Et pour vos ennemis compter tous vos sujets.
Seite 23 - L'abord était aisé, il n'y avait de l'autre côté de l'eau que quatre à cinq cents cavaliers et deux faibles régiments d'infanterie sans canon. L'artillerie française les foudroyait en flanc. Tandis que la maison du roi et les meilleures troupes de cavalerie...
Seite 15 - ... et sur des tables d'or massif les noms de tous ceux qui sont morts sur les champs de bataille; sur des tables d'argent sera gravée la récapitulation , par département, des soldats que chaque département aura fournis à la grande armée.
Seite 140 - C'est à vous à choisir, vous êtes encor maître. Vertueux jusqu'ici, vous pouvez toujours l'être : Le chemin est tracé, rien ne vous retient plus ; Vous n'avez qu'à marcher de vertus en vertus. Mais si de vos flatteurs vous suivez la maxime, II vous faudra, Seigneur, courir de crime en crime, Soutenir vos rigueurs par d'autres cruautés, Et laver dans le sang vos bras ensanglantés.
Seite 15 - Il sera établi sur l'emplacement de la Madeleine de notre bonne ville de Paris, aux frais du trésor de notre couronne, un monument dédié à la grande armée, portant sur le frontispice : L'Empereur Napoléon aux soldats de la grande armée.
Seite 16 - ... de leurs généraux de division et de brigade par corps d'armée. Les statues en marbre des maréchaux qui ont commandé des corps ou qui ont fait partie de la Grande Armée seront placées dans l'intérieur de la salle.
Seite 141 - Tels étaient vos plaisirs. Quel changement, ô dieux ! Le sang le plus abject vous était précieux : Un jour, il m'en souvient, le sénat équitable Vous pressait de souscrire à la mort d'un coupable ; Vous résistiez, seigneur, à leur sévérité ; Votre cœur s'accusait de trop de cruauté ; Et, plaignant les malheurs attachés à l'empire, « Je voudrais, disiez-vous, ne savoir pas écrire.
Seite 82 - ... 48. Jésus lui dit : Si vous ne voyez des miracles et des prodiges , vous ne croyez point (o).

Bibliografische Informationen