Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

MANUEL

DU

DROIT PUBLIC ECCLÉSIASTIQUE FRANÇAIS.

Nouvelle édition.

Pita obra ha sido adquirida en ce perda hecho endoiro 1965. nira? Preto e Frimo. hio. Tomas

2 Bitlistennis generala

[ocr errors]

OF Esemetero y

[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

DU

DROIT PUBLIC ECCLÉSIASTIQUE FRANÇAIS,

CONTENANT :
LES LIBERTÉS DE L'ÉGLISE GALLICANE

en 83 articles, – avec un commentaire ;
LA DÉCLARATION DU CLERGÉ, DE 1682,

SOR LES LIMITES DE LA PUISSANCE FCCLESIASTIQUE;
LE CONCORDAT. - ET SA LOI ORGANIQUE,

Précédés des Rapports de M. Portalis; avec une exposition des principes sur les appels comme d'abus, les Congrégations, les Séminaires et l'Enseignement public;

le texte des principales lois relatives à la police et au régime des Cultes, aux biens ecolésiastiques, aux fabriques, aux inhumations, etc.;

une chronologie des Papes el des Rois de France, e le catalogue raisonné des principaux ouvrages sur le droil canonique,

Par M. DUPIN.
Do. leur en Droit, Procureur-général près la Cour di Cassation,

Député de la Nièvre, etc., etc.

« Conservons ces fortes maximis de nos peres, que l'Église gallicane a trouvées dans la tradition de l'Église universelle. »

Bossert. Discours de l'Unité de l'Église.

PARIS.
VIDECOQ FILS AINÉ, ÉDITEUR,

1, PLACE DU L'ANTIÉON,
PRÈS DE LA FACULTÉ DE DROIT.

1817

DE LA TROISIÈME ÉDITION.

Le mandement de Monsieur le cardinal de Bonald contre le Manuel n'ayant eu d'autre effet que de hâter le débit des exemplaires qui restaient de la deuxième édition, une troisième devenait nécessaire.

Aux attaques contre mon livre, attaques aussi violentes qu'inconsidérées, j'oppose mon livre lui-même, et les actes solennels de législation qu'il renferme, et qui lui servent de fondement.

Quand tous les principes me semblaient méprisés ou méconnus, j'ai voulu les remettre en lumière. Pour épargner l'embarras et l'ennui des recherches aux hommes politiques et aux citoyens qui ont à ceur de connaître et de défendre nos droits nationaux, j'ai réuni comme en faisceau, dans un petit volume intitulé Manuel, les actes les plus authentiques et jusqu'ici les plus respectés de notre droit public ecclésiastique français. J'ai indiqué ses antiques sources et son état actuel, pour établir entre eux le lien de la tradition, et composer de cet ensemble de lois, d'autorités et de faits historiques, l'antidote de toutes les prétentions que je voyais ressusciter, au nom mal compris de je ne sais quelle liberté, contre le pouvoir civil qu'on voudrait anéantir.

Je ne puis trop le redire , mon livre n'est pas un livre de théologie; ce n'est point non plus un livre de théories ; c'est un livre de droit et de loi. Comme citoyen, comme jurisconsulte, comme magistrat, comme homme politique, à tous ces titres, j'ai eu le droit de rappeler à mes contemporains les barrières légales que, dans tous les temps, les jurisconsultes et les magistrats français ont opposées aux entreprises des ultramontains.

Je ne prétends pas que tout le monde ait dû être de mon avis sur tous les points : plus que jamais à l'époque où nous vivons et sous un régime de libre examen, la controverse est permise :... tradidit mundum disputationibus. eorum.

« ZurückWeiter »