Abbildungen der Seite
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors]

GÉNÉALOGIE

DE NAPoLÉoN

· BONAPARTE

savoonnvvvvvvRNo
_/

En 1752, le grand-duc de Toscane ayant voulu réformer les abus qui se glissaient dans l'usurpation des titres de noblesse, établit une commission chargée de la vérification de ces titres et de leur enregistrement.

La famille des Buonaparte, ou Bonaparte " déchue de son ancienne splendeur, exilée de Florence à la suite des troubles qui agitèrent l'Italie dans le douzième siècle, présenta une requête au chapitre de l'ordre de Saint-Etienne, pour obtenir son classement parmi les grands de Florence.

C'est cette requête, accompagnée de pièces authentiques à

l'appui, qui nous a fourniles renseignemens dont nous offrons

aujourd'hui un extrait succinct. -
Le premier des membres de cette famille, dont le souve-
nir se soit conservé, Nicolas Bonaparte, attaché au parti des
gibellins, fut compris dans la proscription qui les frappa, et
banni de Florence en 1268, après avoir vu confisquer tous
ses biens. Il se réfugia avec ses enfans à San-Miniato.

' Dans les pièces généalogiques que l'on nons a communiquées, et qui cc-| Prenaient quarante pages in-folio, ce nom était écrit tantôt Bonaparte, tantô, Buonaparte, quoique tout le texte fût en italien.

M. - I

,

En 1441, un descendant du même Bonaparte, Leonardo Antonio Mocci, également gibellin , fut arrêté à Florence, accusé de haute trahison et décapité. Un registre déposé dans les archives de San-Miniato, et contenant l'état des biens confisqués aux rebelles, renferme le détail de ceux appartenant à Leonardo, et dont le tiers fut déclaré appartenir à son fils. - | , Depuis cette époque, plusieurs Bonaparte ont rem, pli avec distinction des fonctions élevées dans l'état militaire, la magistrature, et l'église, à Pise, à Lucques, à Florence. L'enquête faite en août 1752, et présentée par le capitaine Nicolas Bonaparte, tant en son nom qu'en celui de ses enfans et de ses autres parens, nous a paru devoir occuper une place dans ce recueil ; elle renferme une analyse historique des documens sur lesquels cette famille établissait ses prétentions. Nous en donnerons une traduction littérale.

Enquête pour le capitaine Bonaparte, fils et consorts.

« Illustrissimes seigneurs, « Plusieurs raisons concluantes tendent à établir que la famille des exposans était placée dans un rang élevé et distingué · de la ville de Florence; elle est regardée comme descendant · de Buonaparte gibellin, porté, ainsi que ses fils, (al libro del chiodo), avec l'emploi de capitaine. La même samille était regardée comme jouissant du rang de grand de Florence, et fut reconnue judiciairement pour appartenir aux ordres nobles. | | « Pour prouver qu'elle tire son origine du susdit Buonaparte, exilé avec ses fils en 1268, comme gibeliin, du terri· toire de notre ville, nous employerons les raisons détaillées ci-après : - « 1°. Notre premier raisonnement est que, Buonaparte gi

[ocr errors]
[ocr errors]

:

« ZurückWeiter »