Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

24 juillet. — Son arrivée a Francfort. 27 juillet. Son retour à Saint-Cloud.

28 juillet. Il reçoit en audience solennelle et successivement les félicitations du sénat, du tribunat, du corps législatif, de la cour de cassation, de la cour d'appel, du clergé, de la cour de justice criminelle, du corps municipal, etc.

9 août. — Berthier, prince de Neufchâtel, est élevé à la dignité de vice-connétable, et Talleyrand, prince de Bénévent, à celle de vice grand-électeur. 15 août. — Napoléon se rend en grand cortége à NotreDame pour y entendre le Te Deum en action de grâce, pour la paix de Tilsit. 16 août. — Ouverture du corps législatif par Napoléon ; session de 18o7. 19 août. — Sénatus-consulte qui supprime le tribunat, et donne au corps législatif une nouvelle organisation plus conforme aux vues de Napoléon. Méme jour. — Les Français s'emparent de la ville de Stralsund. 22 août. — Célébration du mariage de Jérôme-Napoléon Bonaparte avec la princesse Catherine, fille du roi de Wurtemberg. 3 septembre. Décret ordonnant que le Code civil des Français portera désormais le titre de Code Napoléon. 3 septembre. — Capitulation de l'ile de Rugen; cette conquête complète celle de toute la Poméranie suédoise. 8 septembre. - Décret qui établit la constitution du royaume de Westphalie, et proclame Jérôme Napoléon roi de ce pays. 18 septembre. — Clôture du corps législatif; il adopte dans cette session le Code de commerce.

[ocr errors]

27 janvier. - Le port de Flessingue et ses dépendances sont réunis à l'empire français. l, 1"février. — Organisation du gouvernement provisoire , du Portugal. Le général Junot est nommé gouverneur-général. #

2 février. Sénatus-consulte portant création d'une nouvelle grande dignité sous le titre de gouverneur-général des # départemens au-delà des Alpes; le prince Camille Borghèse, | beau-frère de Napoléon, est nommé gouverneur-général.

6 février. — Rapport fait à l'empereur par la classe des , sciences physiques et mathématiques, sur les progrès de ces sciences depuis 1789.

[ocr errors][merged small]

17 février. — Napoléon ordonne que les Algériens soient arrêtés dans ses états tant que ses sujets gênois seront prisonniers à Alger.

19 février. — Rapport de la classe d'histoire et de littérature ancienne sur les progrès des sciences et des arts depuis 1789.

* | 22 février. — Rapport de la classe de la langue et de la littérature française, présenté à l'empereur par Chénier, sur ! les progrès des lettres depuis 1789. #

11 mars.— Sénatus-consulte qui institue des titres impériaux et héréditaires , tels que ceux de ducs , comtes , barons, etc. à #

16 mars.— Création des juges auditeurs auprès des cours ! d'appel.

17 mars.— Organisation définitive donnée à l'Université, et création d'une académie dans chaque ville où siège une cour d'appel. M. de Fontanes est nommé grand-maître de l'Université impériale.

[merged small][ocr errors]
[ocr errors]

26 mars. — Lettre du roi d'Espagne, Charles Iv, à Napoléon, dans laquelle il lui fait part de sa résolution de commander lui-même ses forces de terre et de mer. 27 mars.— Bref du pape à Napoléon, où Pie vII se plaint des vexations que lui font éprouver les agens français. 2 avril. L'empereur part de Paris pour se rendre à Baïonne. 3 avril. — Note du ministre des relations extérieures au légat du pape, en réponse au brefde Pie vII, et dans laquelle il déclare au cardinal Caprara que l'empereur ne saurait reconnaître le principe que les prélats ne sont point sujets du souverain, etc. 4 avril. Napoléon fait son entrée à Bordeaux. 1o avril. Arrivée de l'impératrice dans cette même ville. 15 avril. L'empereur arrive à Baïonne. * 18 avril.—Il écrit au prince des Asturies (FerdinandvII.) 2o avril. — Il reçoit dans le château de Marrac le prince des Asturies et Dom Carlos son frère.

22 avril. Le général Miollis fait arrêter le gouverneur de Rome et l'envoie à Fenestrelle.

23 avril. Le grand-duc de Berg entre dans Madrid à la tête d'une division française.

28 avril. L'empereur Napoléon rend une visite au roi | d'Espagne, a la reine et au prince de la Paix, qui viennent , d'arriver à Baïonne.

2 mai. — Insurrection à Madrid ; Murat, de concert avec

* la junte suprême du gouvernement espagnol, parvient à la o calmer.

7 mai. — Il est nommé par le roi Charles Iv lieutenantgénéral du royaume.

8 mai — Traité signé à Baïonne par le roi Charles Iv, dans lequel il cède a son allié et ami, l'empereur Napoléon, tous ses droits sur les Espagnes; adhésion de tous les enfans du roi à cet acte, qui est officiellement annoncé au conseil suprême de Castille et à celui de l'inquisition. 13 mai. — La junte du gouvernement espagnol, présidée par Murat, demande pour roi Joseph Napoléon, frère de - l'empereur. . · 22 mai. — Le roi et la reine d'Espagne se retirent en France; Compiègne est désigné pour leur séjour ; les princes sont envoyés au château de Valençay, propriété du diplomate Talleyrand dans le département d'Indre-et-Loire.24 mai. — Sénatus-consulte qui réunit à l'empire français les duchés de Parme et de Plaisance et le duché de Toscane. 25 mai. — Napoléon convoque à Baïonne une junte générale espagnole pour le 15 juin. 6 juin. — L'empereur proclame son frère, Joseph Napoléon, roi des Espagnes et des Indes, et lui garantit l'intégrité de ses états. 7 juin — Le nouveau roi reçoit les hommages des grands d'Espagne, des conseils et des diverses autorités existantes. 15 juin. La junte espagnole tient sa première séance à Baïonne. / 23 juin. Insurrection générale en Espagne. Le maréchal Bessières défait une armée espagnole à San-Ander.

28 juin. — Combat et prise de Valence par le maréchal Moncey.

3 juillet. Décrets impériaux relatifs à l'institution des majorats.

5 juillet. — Décret de Napoléon qui défend la mendicité dans tout l'empire français.

7 juillet. — L'acte constitutionnel est rédigé par la junte , espagnole. Le roi prête serment à la nation, représentée par le président. - , 13 juillet. — L'empereur approuve et adopte la constitution espagnole. ( Elle était, dans presque toutes ses dispositions, conforme à celle des Français, dite de l'an vIII : c'était beaucoup pour les Espagnols, encore sujets aux moines, à l'inquisition, etc.)

15 juillet. Le grand-duc de Berg est proclamé par Napoléon, roi de Naples et de Sicile.

19 juillet. L'archi-chancelier de l'empire, Cambacérès, est nommé duc de Parme, et l'archi-trésorier, Lebrun, duc de Plaisance.

Méme jour. — Bataille de Baylen. Le général Dupont donne tête baissée dans une ambuscade, voit détruire une partie de son armée, et est obligé de capituler pour sauver le | reste. •e

2o juillet. Arrivée à Paris de l'ambassadeur perse Asker-Kan, avec une suite nombreuse.

21 juillet. — Honteuse capitulation de Baylen. L'armée française toute entière est prisonnière deguerre des Espagnols.

22 juillet. Napoléon quitte le château de Marrac, pour retourner dans sa capitale.

3o juillet. Décret qui adjoint un très-grand nombre d'officiers de tous grades et de soldats légionnaires aux colléges électoraux de départemens et d'arrondissemens.

31 juillet. — M. Beugnot, conseiller-d'état, prend possession, au nom de l'empereur Napoléon, du grand-duché de Berg, resté vacant par la nomination de Murat pour occuper le trône des Deux-Siciles à la place de Joseph, nommé roi d'Espagne. s

« ZurückWeiter »