Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

phine à Gênes, qui leur donne une fête superbe le 2 juillet.

11 juillet (22 messidor.) — Retour de l'empereur et de l'impératrice à Fontainebleau.

21 juillet (2 thermidor.)— Réunion de Parme, Plaisance et Guastalla à la France.

2 août ( 14 thermidor. ) — Napoléon part de St.-Cloud pour Boulogne et visite les camps qui bordent la côte.

16 aout (28 thermidor.)—D'après l'ordre de l'empereur, quatre-vingt mille hommes se réunissent sur les frontières de l'Autriche.

51 août ( 13 fructidor.) — Le prytannée de St-Cyr est érigé en prytannée militaire français.

2 septembre ( 15 fructidor.) — Retour de Napoléon à Paris.

9 septembre (22 fructidor.) — Sénatus-consulte qui remet en usage le calendrier grégorien pour le 1er janvier 18o6.

23 septembre ( 1er vendémiaire.) — Séance extraordinaire du sénat; l'empereur y expose la conduite hostile de l'Autriche, et annonce qu'il va commander ses armées en personne. Le sénat décrète une levée de quatre-vingt mille conscrits. Un second décret ordonne la réorganisation de la garde nationale pour la défense des côtes.

24 septembre ( 2 vendémiaire.) — L'empereur et l'impératrice partent pour Strasbourg.

1er octobre ( 9 vendémiaire. ) — Napoléon passe le Rhin et harangue l'armée.

5 octobre (1 1 vendémiaire.) — La Suède s'engage à faire la guerre avec la France.

7 octobre ( 15 vendémiaire. ) — Combat sur le Lech. 8 octobre ( 16 vendémiaire.)— Combat de Werthingen. 9 octobre ( 17 vendémiaire. ) — Combat de Guntzbourg. 1o octobre ( 18 vendémiaire.) — L'empereur établit son quartier-général a Augsbourg. 14 octobre (22 vendémiaire.)— Combat d'Elchingen. 17 octobre (25 vendémiaire. ) — Capitulation du général Mack dans la ville d'Ulm.Toute l'armée autrichienne est faite prisonnière de guerre. 21 octobre (29 vendémiaire.) — Prise de Munich. — Décret impérial qui ordonne que le mois écoulé depuis le 25 septembre jusqu'au 22 octobre, soit compté pour une cainpagne à toute l'armée. 24 octobre ( 2 brumaire.) — L'empereur fait son entrée dans Munich. / 26 octobre (4 brumaire.)— Passage de l'Inn sur plusieurs points. 29 octobre ( 7 brumaire.)— Combat de Marienzel; l'empereur établit son quartier-général à Braunau. | 3o octobre ( 8 brumaire.) — Combat de Mehrenbach. Prise de Salzbourg; le même jour l'armée d'Italie bat les Autrichiens. 31 octobre ( 8 brumaire.) — Combat de Lambach. 5 novembre ( 13 brumaire.) — Passage de la Traun par l'armé française. - «! 9 novembre (18 brumaire.)— L'empereur établit son quartier-général à Molck, à seize lieues de Vienne. 11 novembre ( 2o brumaire.)— Combat de Diernstein. 13 novembre ( 22 brumaire.) — L'armée française fait son entrée dans Vienne ; Napoléon ne veut point y pénétrer, il établit son quartier-général à Schœnbrun.

15 novembre ( 24 brumaire.) — Le général Clarke est nommé gouverneur de la Haute et Basse-Autriche; le conI • - 4

[ocr errors]

seiller-d'état Daru intendant général. — Combat d'Hollabrun entre les Français et l'avant-garde de l'armée russe.

16 novembre (25 brumaire.)— Défaite des Russes à Guntersdorf.

17 novembre (26 brumaire.)— Invasion du Tyrol par le maréchal Ney; combats de Clauzen et de Bautzen.

18 novembre ( 27 brumaire. ) — Entrée du prince Murat dans Brünn, capitale de la Moravie ; quartier-général de Na, Cap ; q 8 poléon à Porlitz; l'empereur d'Autriche se retire à Olmutz.

| 22 novembre ( 1er frimaire.— Combat naval de Trafalgar. Les flottes française et espagnole y sont détruites. L'amiral anglais est tué.

28 novembre (7 frimaire. — L'empereur Napoléon envoie le général Savary complimenter l'empereur Alexandre, dont le quartier-général est à Vischau. En même temps il donne l'ordre d'une retraite simulée pour tromper l'ennemi.

1er décembre ( 1o frimaire.)— Napoléon, à la vue des Russes manœuvrant pour le tourner, s'écrie : demain toute , cette belle armée sera à nous. Le soir il visite les bivouacs, et reçoit de toutes parts les preuves de l'attachement et de l'enthousiasme qu'il communique à ses soldats.

2 décembre ( 11 frimaire.) — Grande et mémorable bataille d'Austerlitz. L'armée austro-russe est anéantie. Cette belle victoire met deux empereurs à la discrétion de Napoléon, et plus généreux qu'ils ne devaient l'être un jour à son égard, il s'abstient d'en abuser.

3 décembre (12 frimaire.) — Napoléon accorde à l'empe-;

reur d'Autriche une entrevue que celui-ci lui fait demander par le prince de Lichtenstein.

4 décembre ( 13 frimaire.) - Cette entrevue a lieu au bi

[graphic][graphic][graphic][graphic][graphic]

vouac de Napoléon, auprès du village de Nasedlowitz. « Je vous reçois dans le scul palais que j'habite depuis deux mois, dit l'empereur des Français à celui d'Allemagne. » -« Vous tirez si bon parti de votre habitation qu'elle doit vous plaire », répond François avec un sourire qui devait être un peu forcé.

· 5 décembre ( 14 frimaire.) — Napoléon fait arrêter la

marche de ses troupes, qui déjà environnaient les débris de l'armée russe, et étaient sur le point de prendre l'empereur Alexandre. •

6 décembre ( 15 frimaire. ) —- Armistice conclu entre Napoléon et l'empereur d'Autriche. Alexandre retourne précipitamment à St.-Pétersbourg.

7 décembre ( 16 frimaire. ) — Décret impérial en faveur des veuves et des enfans des militaires de tout grade morts à . la bataille d'Austerlitz. — Autre décret qui ordonne que les canons russes et autrichiens pris sur le champ de bataille d'Austerlitz seront fondus, et serviront à l'érection sur la place Vendôme à Paris , d'une grande colonne consacrée à la gloire de l'armée victorieuse.

15 décembre (22 frimaire.)—Napoléon reçoit à Schœnbrunn la députation des maires de Paris ; il lui remet les drapeaux pris a Austerlitz, pour être déposés dans l'église Notre-Dame.

26 décembre (5 nivose.) — Traité de paix signé à Presbourg entre la France et l'Autriche; les électeurs de Bavière et de Wurtemberg sont élevés à la dignité de rois. — Les états vénitiens sont réunis au royaume d'Italie.

27 décembre (6 nivose. ) — Entrevue à Schœnbrunn de Napoléon et du prince Charles, frère de l'empereur d'Autriche.

· au maréchal Berthier, sous le titre de prince de Neufchâtel. Méme jour. — Décret ou statut en forme de loi, qui fixe l'état des princes et princesses de la famille impériale. 4 avril. Décret de Napoléon qui ordonne que le cathéchisme approuvé par le cardinal légat, sera en usage dans toutes les églises françaises. 7 avril. — Cérémonies du mariage de la princesse Stéphanie Napoléon avcc le prince héréditaire de Bade. 22 avril. — Loi qui donne à la banque de France une organisation définitive, et proroge à vingt-cinq ans le privilége de quinze années qui lui avait été accordé. 27 avril. Le général Lauriston prend possession de la

ville et du territoire de Raguse au nom de l'empereur des Français.

2 mai. Décret qui ordonne la construction de quinze nouvelles fontaines à Paris.

1o mai. — Loi qui institue l'université impériale.

12 mai. — Clôture du corps législatif; il adopte dans cette session le Code de procédure civile.

28 mai. L'électeur archi-chancelier d'Allemagne, le prince-primat, nomme pour son coadjuteur et son successeur le cardinal Fesch, oncle de Napoléon.

3o mai. Décret qui invite tous les sujets de l'empire professant la religion juive d'envoyer des députés à Paris.

5 juin-Une députation solennelle des états de Hollande demande à l'empereur son frère Louis Napoléoon pour roi ; l'empereur adhère au vœu des états. |

Méme jour.- Décret impérial qui transfère à M. Talleyrand, grand chambellan, la principauté de Bénévent, sous le titre de prince de Bénévent ; et au maréchal d'empire Bernadotte, le titre de prince de Ponte-Corvo.

« ZurückWeiter »