Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

sion de soixante membres du conseil des Cinq-Cents, la création provisoire d une nouvelle magistrature destinée à exercer le pouvoir exécutif jusqu'à la confection d'une nouveHe constitution, et la désignation de Sieyes, Roger-Ducos et Bonaparte, pour exercer provisoirement cette nouvelle magistrature sous le nom de consuls de la république.

13 décembre ( 22 frimaire.) — Promulgation de la constitution de l'an 8. Le pouvoir exécutif est confié, pour dix ans, à trois consuls; Bonaparte, premier consul; Cambacérès, deuxième, et Lebrun troisième. — Quatre-vingts sénateurs , trente conseillers-d'état, trois cents députés au corps-législatif et cent députés au tribunat, tels sont les rouages de la constitution qui devait porter Bonaparte à la puissance absolue.

25 déoembre (4 nivose.) — Loi qui règle le mode et la nature des récompenses à accorder aux militaires qui se sont distiugués ou se distingueront par des actions d'éclat.

26 déccmbre (5 nivose. )— Lettre du premier consul Bonaparte au roi d'Angleterre, dans laquelle il lui fait part de sa nomination à la première magistrature de la république, et de son désir de voir la France et l'Angleterre s'unir pour amener une paix générale.

29 décembre (8 nivose.) — Le premier consul Bonaparte accorde une amnistie générale aux habitans insurgés des départemens de l'Ouest.

18oo (an vIII.)

1er janvier ( 11 nivose.) — Installation du corps législatif et du tribunat.

5 janvier (15 nivose.) — Création d'un premier inspecteur général du génie.

19 janvier (29 nivose.) — Installation du gouvernement consulaire aux Tuileries. .

23 janvter (3 pluviose. ) — Établissement de la banque de France. \

12 février (23 pluviose.) – Soumission des chouans du département du Morbihan.

18 février (29 pluviose. ) — Établissement d'un préfet pour chaque département.

3 mars ( 12 ventose. ) Décret ordonnant la clôture de la liste des émigrés.

8 mars ( 17 ventose.) — Le premier consul arrête qu'il

sera formé à Dijon une armée de réserve de soixante mille hommes. -

22 mars ( 1er germinal.) — Création de la république des sept îles vénitiennes. 27 mars (6 germinal. ) — Décret pour la création d'un conseil des prises. 2 avril ( 12 germinal.)— Le 1er consul nomme le général Carnot pour remplacer au ministère de la guerre le général Berthier, appelé par lui au commandement en chef de l'armée de réserve. 18 avril ( 28 germinal. ) — Il nomme Bernadotte général en chef de l'armée de l'Ouest. 6 mai (16 floréal.) — Le premier consul quitte Paris pour aller prendre en personne le commandement de l'armée de réserve, devenue l'armée d'Italie. 15 mai ( 25 floréal.)— Il nomme premier grenadier des armées de la république le brave Latour-d'Auvergne, qui se refuse à tout avancement. 16, 17, 18 mai (26, 27, 28 floréal.)— Passage du mont Saint-Bernard par l'armé d'Italie, ayant le premier consul à sa tête. 22 mai (2 prairial.) — Prise de Suze et de Vorceil. 25 mai (5 prairial. ) - Prise de la citadelle d'Ivrée.

29 mai ( 9 prairial.) — Reprise de Nice et passage du, | Tesin. 2 juin ( 13 prairial.)—Prise de Milan. Le premier consul rétablit la république cisalpine. 7 juin ( 18 prairial. ) — Prise de Pavie. 8 juin ( 19 prairial.) — Combat et prise de Plaisance. 9 juin (2o prairial.)—Passage du Pô et bataille de Montebello. i 14 juin (25 prairial.) — Bataille de Marengo; elle coûte aux Autrichiens vingt mille hommes, quarante pièces de canon, douze drapeaux; à la France, le général Desaix, qui avait puissamment contribué à cette glorieuse victoire. . 15 juin ( 26 prairial.)— Convention d'Alexandrie entre le premier consul et Mélas, commandant en chef l'armée autrichienne. Cette convention, ou plutôt cette capitulation du général autrichien restitue à la France toutes ses conquêtes en Italie.

18 juin (29 prairial.)— Le premier consul établit à Milan une consulte chargée de réorganiser la république cisalpine.

23 juin (4 messidor.) — Il rétablit l'université de Pavie.

26 juin (7 messidor.) — Le premier consul fait transporter le corps de Desaix au mont Saint-Bernard, et ordonne qu'il sera érigé en ce lieu un monument à la mémoire de ce jeune héros.

3o juin (11 messidor.) — Bonaparte ordonne la recons· truction de la place de Bellecour à Lyon et en pose lui-même la première pierre.

3 juillet ( 14 messidor.) — Retour du premier consul à Paris.

28 juillet (9 thermidor.) — Il signe les préliminaires de la paix entre la France et l'Autriche.

[ocr errors]

13 août ( 25 thermidor.) — ll nomme le général Brune commandant en chef de l'armée d'Italie. 25 août (7 fructidor.)— Il organise le conseil-d'état et nomme les conseillers. 3 septembre ( 16 fructidor. ) — Convention d'amitié et de commerce entre les Etats-Unis et la république française. 2o septembre (troisième jour complémentaire.) — Nouvel armistice entre l'Autriche et la France. L'empereur ayant refusé de signer les préliminaires de paix, un autre congrès est indiqué à Lunéville, et le premier consul nomme le général Clark commandant extraordinaire de cette place. Méme jour. — Inauguration du prytanée de Saint-Cyr, , et translation solennelle des cendres de Turenne au temple de Mars ( l'église des Invalides). o 3o septembre (8 vendémiaire. ) — Traité de paix entre la France et le dey d'Alger. 6 octobre ( 14 vendémiaire.)—Le premier consul ordonne au général Brune de faire occuper le grand-duché deToscane. 8 octobre ( 16 vendémiaire.) — Il nomme le général Berthier ministre de la guerre. : o octobre ( 18 vendémiaire.)— Arrestation dans les couloirs de l'Opéra, de Demerville, Caracchi et autres, prévenus d'avoir voulu assassiner le premier consul. 11 octobre ( 19 vendémiaire. ) — Bonaparte nomme son frère Joseph plénipotentiaire de la république au congrès de Lunéville. . • 24 décembre (3 nivose.)— Explosion d'une machine infernale dirigée contre la personne du premier consul au moment où, se rendant à l'Opéra, il passait dans la rue Saint· Nicaise; Bonaparte ne doit son salut qu'a l'adresse de son cocher, qui tourna la charette sur laquelle était la machine, au lieu de faire débarrasser le passage.

[ocr errors]

1 1 janvier ( 21 nivose. ) — Création de tribunaux spéciaux : le gouvernement pourra en créer autant que bon lui . semblera.

17 janvier ( 27 nivose. ) — Rétablissement de la compagnie d'Afrique. Le premier consul charge le général Turreau de présider au confectionnement de la belle route d'Italie par le Simplon. 9 février ( 2o pluviose.)— Traité de paix entre la France et l'empereur d'Allemagne, signé à Lunéville par le comte de Cobentzel et Joseph Bonaparte. o 1o février (21 pluviose.) — Arrêté des consuls qui ordonne la poursuite judiciaire des auteurs de la machine infernale. - 18 février ( 27 pluviose.) — Armistice entre la république française et le roi des Deux Siciles. 4 mars (13 ventose.)—Arrêté des consuls qui ordonne qu'il sera fait chaque année, du 17 au 22 septembre, une exposition publique des produits de l'industrie française. On peut regarder cet arrêté comme l'une des causes qui contribuèrent le plus pnissamment aux développemens prodigieux de cette même industrie pendant tout le règne de Napoléon. 9 mars ( 18 ventose.) — Décret portant réunion des départemens de la Roër, de la Sarre, de Rhin et Moselle et du Mont-Tonnerre à la république française. 19 mars ( 28 ventose.) — Le gouvernement est autorisé par une loi à établir des bourses de commerce. Méme jour —Traité entre la république française et le roi d'Espagne, par lequel le duché de Parme est cédé à la France et la Toscane au prince de Parme, avec le titre de roi d'Etrurie.

« ZurückWeiter »