Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

par le maréchal Wurmser, est en marche pour lui faire lever le siége de Mantoue, se porte lui-même avec toutes ses forces à la rencontre de son nouvel ennemi. 3 août ( 16 thermidor. ) — Bataille de Castiglione et combat de Lonato; l'armée du général Wurmser est mise en déI'OUlte . 6 aout ( 19 thermidor.) — Combat de Peschiera. 11 août (24 thermidor.) — Combat de la Corona, reprise de toutes les lignes sur le Mincio, et continuation du siége de Mantoue.

24 août (7 fructidor.) — Combat de Borgoforte et de Governolo.

3 septembre ( 17 fructidor.) — Combat de Serravalle. 4 septembre ( 18 fructidor.) — Combat de Roveredo. 5 septembre ( 19 fructidor.) — Prise de Trente. 7 septembre ( 21 fructidor.) — Combat de Covolo. 8 septembre ( 22 fructidor.) — Combat de Bassano. 12 septembre ( 26 fructidor.) — Combat de Cerca. 13 septembre ( 27 fructidor.) — Prise de Legnago; le même jour, le général Wurmser ne pouvant plus se maintenir en campagne, se jette dans Mantoue pour y chercher un refuge. | 14 septembre. ( 28 fructidor.)—Combat de Due-Castelli. 15 septembre ( 29 fructidor. )— Combat de St.-Georges.

1796 (an v. ) 8 octobre ( 17 vendémiaire.)— Bonaparte se fait livrer la ville de Modène.

19 octobre (28 vendémiaire.) — Une division française commandée par le général Gentili, et envoyée par Bonaparte, , descend dans l'île de Corse, alors occupée par les Anglais.

22 octobre ( 1er brumaire.) — L'île de Corse, conquise par les soldats de Bonaparte, redevient partie intégrante de la république française. 27 octobre (6 brumaire.) — Prise de Bergame. 6 novembre ( 16 brumaire) — Combat sur la Brenta. 11 novembre ( 21 brumaire.) — Combat de Caldiero. · 15, 16, 17 novembre (25, 26, 27 brumaire.)— Bataille d'Arcole ; une troisième armée autrichienne, envoyée par la cour de Vienne, et commandée par le général Alvinzi, est mise en fuite. 18 novembre (28 brumaire.)— Bonaparte donne son approbation à la constitution rédigée par le sénat de Bologne pour la république cisalpine.

[ocr errors]

14 janvier ( 25 nivose.)— Bataille de Rivoli ; les Autrichiens sont mis en pleine déroute, et le général Alvinzi qui / les commandait parvient à peine à se sauver. 15 janvier ( 26 nivose.) — Combat d'Anghiari. 16 janvier ( 27 nivose. ) — Combat de St.-Georges. 25 janvier ( 6 pluviose. ) — Bonaparte stipule avec le marquis de Manfredini l'évacuation de la Toscane. Décret qui accorde, à titre de récompense, aux généraux Bonaparte et Augereau, les drapeaux pris par eux à la bataille d'Arcole sur les bataillons ennemis. 26 janvier (7 pluviose.) — Combat de Carpenedolo. 27 janvier (8 pluviose. ) — Combat de Derumbano. 3o janvier ( 11 pluviose.) — Les gorges du Tyrol sont forcées et les Français font leur entrée dans Trente. 1er février(13 pluviose.)— Bonaparte rompt l'armistice accordé au pape, et fait envahir la Romagne par ses troupes. 3 février ( 15 pluviose. ) -- Capitulation du général vVurmser, et reddition de Mantoue. Bonaparte, blâmé par

ses généraux d'avoir accordé à Wurmser des conditions trop avantageuses, leur fait cette réponse mémorable : J'ai voulu honorer en lui la vieillesse et la valeur guerrière malheureuse. Les rivaux de Napoléon ont mal suivi cet exemple donné par Bonaparte.

4 février ( 16 pluviose.)— Défaite des troupes du pape sur ie Sinio.

9 février ( 21 pluviose.) — Prise d'Ancône.

1o février (22 pluviose.)— Prise de Lorette; Bonaparte s'empare de la fameuse statue de la vierge qui y était adorée depuis des siècles, et l'envoie au directoire.

12 février (24 pluviose.) — Le pape Pie v1 écrit à Bonaparte, pour lui demander la paix ; le même jour, les Français parviennent jusqu'a Macerotte , à quarante lieues de Rome.

19 février ( 1er ventose.) — Traité de paix conclu par Bonaparte, entre la république française et le pape Pie v1 ; celui-ci renonce à toutes ses prétentions sur Avignon et sur

le comtat venaissin, cède à perpétuité à la république française

Bologne, Ferrare et la Romagne ; il cède en outre tous les
objets d'art demandés par Bonaparte, tels que l'Apollon du
Belvedère, la Transfiguration de Raphaël, etc., etc., rétablit
l'école française a Rome , et paye a titre de contribution mi-
litaire treize millions en argent ou en effets précieux.
22 février (4 ventose.)— Bref du pape Pie v1 au général
Bonaparte, dans lequel, entr'autres titres, il lui donne celui
de son cher fils. -
26 février ( 2 ventose.) — Bonaparte envoie au corps lé-
gislatif les trophées de Mantoue. -
· 2 mars ( 12 ventose.) — Combat de Monte-di-Sover.
1o mars. ( 2o ventose.) — Combat de Bellune.
12 mars ( 22 ventose.) — Combat de San-Salvador.
13 mars (23 ventose. ) — Combat de Sacile.

i 16 mars ( 26 ventose.) — Bataille du Tagliamento , entre les Autrichiens commandés par le prince Charles, et les Français aux ordres de Bonaparte; l'armée autrichienne est mise en déroute. 19 mars ( 29 ventose.) — Combat de Gradisca. 22 mars (2 germinal. ) — Combat et prise de Botzen. 23 mars ( 3 germinal. ) — Prise de Trieste. 31 mars ( 1 t germinal.) — Lettre de Bonaparte à l'archiduc Charles, dans laquelle il invite le prince autrichien à s'unir à lui pour arrêter le fléau de la guerre. 2 avril ( 13 germinal.) — Combat de Neumarck. 7 avril ( 18 germinal.) — Armistice conclu a Indinbourg, entre le général Bonaparte et le prince Charles; l'armée fran' çaise n'était qu'à trente lieues de Vienne. 13 avril (24 germinal.) — Jour où expirait l'armistice, Bonaparte enveloppe l'armée autrichienne. 15 avril ( 26 germinal. ) — Le général en chef Bonaparte, au nom de la république française, et les généraux Belgarde et Nubbewed, au nom de l'empereur, signent à Léoben les préliminaires de la paix. 24 avril ( 5 floréal. ) — Prise de Vcrone, qui, à l'instigation des Vénitiens, s'était révoltée contre les Français. Bonaparte fait envahir tous les états de terre-ferme de la république de Venise. 3 mai ( 14 floréal.) — Manifeste du général Bonaparte, dans lequel il expose la conduite du gouvernement vénitien, et lui déclare la guerre. 11 mai ( 22 floréal. ) — L'armée française étant campée sous les murs de Venise, la noblesse prend la fuite, le doge abdique, une horiible anarchie s'établit dans la ville ; les meilleurs citoyens appellent les Français pour la faire cesser. 16 mai ( 27 floréal.) — Les Français prennent possession de la ville et des forts de Venise.

3 juin (15 prairial.) — Bonaparte envoie au directoire les drapeaux pris sur les Vénitiens.

6 juin ( 18 prairial.) — Convention de Montebello entre le général Bonaparte et les députés de Gênes.

9 juillet (21 messidor. ) — La république cisalpine est instituée sous l'influence du général Bonaparte.

25 juillet (7 thermidor.) — Bonaparte réunit la Romagne à la république cisalpine.

22 aout ( 5 fructidor.)— Bonaparte part de Milan pour se rendre au congrès d'Udine,

[ocr errors][merged small]

signé à Campo-Formio par le général Bonaparte, au nom de la république frauçaise, et les plénipotentiaires de l'empereur d'Allemagne. Par ce traité, la république française est sor· mellement reconnue, l'empereur renonce à toutes ses prétentions sur les Pays-Bas et sur le territoire de la république cisalpine, dont il reconnaît l'indépendance, etc., etc.

26 octobre (5 brumaire.)— Bonaparte est nommé général en chef de l'armée dite d'Angleterre, formée par ordre du | directoire sur les côtes de l'Océan. ,31 octobre (1 o brumaire.) Bonaparte envoie à Paris le général Berthier et le savant Monge, pour présenter au directoire le traité de paix qu'il a fait avec l'empereur. 15 novembre ( 25 brumaire.) — Bonaparte part de Milan pour se rendre au congrès de Rastadt et y présider la légation française. - 17 novembre (27 brumaire.) — Bonaparte divise la république cisalpine en vingt départemens. | 26 novembre (6 frimaire.) — Arrivée de Bonaparte à Rastadt, -

« ZurückWeiter »