Mémoires pour servir à l'histoire de France sous Napoléon: Notes et Mélanges (3 v.)

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 330 - Toute conspiration- et complot, tendant à troubler l'Etat par une guerre civile en armant les citoyens les uns contre les autres, ou contre l'exercice de l'autorité légitime, seront punis de mort.
Seite 449 - La république française continuera à jouir, comme avant la guerre, de tous les droits et prérogatives que la France avait à Rome , et sera en tout traitée comme les puissances les plus considérées, et spécialement à l'égard de son ambassadeur ou ministre et des consuls et vice-consuls.
Seite 327 - ... quelques observations à faire ; sur leur réponse négative, et avant d'aller aux opinions, il a ordonné à l'accusé de se retirer. L'accusé a été reconduit à la prison par son escorte, et le rapporteur, le greffier, ainsi que les citoyens assistants dans l'auditoire, se sont retirés sur l'invitation du président. La commission délibérant à huis...
Seite 285 - ... l'Egypte n'appartient pas au Grand Seigneur. Je désirerais, citoyen ministre, que vous prissiez à Paris quelques renseignements, et me fissiez connaître quelle réaction aurait sur la Porte notre expédition d'Egypte. Avec des armées comme les nôtres, pour qui...
Seite 372 - Sardaigne et les départements de la République française seront établies sur une ligne déterminée par les points les plus avancés du côté du Piémont, des sommets , plateaux des montagnes et autres lieux ci-après désignés, ainsi que des sommets ou plateaux intermédiaires ; savoir, en commençant au point où se réunissent les frontières du ci-devant Faucigny...
Seite 387 - L'on hait ici et l'on est prêt à combattre les nouveaux révolutionnaires, quel que soit leur but. Plus de révolution , c'est l'espoir le plus cher du soldat. Il ne demande pas la paix , qu'il désire intérieurement , parce qu'il sait que c'est le seul moyen de ne la pas obtenir , et que ceux qui ne la désirent pas l'appellent bien haut pour qu'elle n'arrive pas. Le soldat se...
Seite 467 - Lombardie,- qu'il vaudrait cent fois mieux lui rendre que de la payer à ce prix ? Calculons tout au pis , citoyen général; admettons l'hypothèse que repoussent votre génie et la valeur de votre armée : supposons-nous vaincus et expulsés de l'Italie. Alors , ne cédant qu'à la force et au hasard des armes, notre honneur sera sauf, nous serons demeurés fidèles aux vrais intérêts de la France, et nous n'aurons pas connivé à une perfidie, qui n'aurait point d'excuse, puisqu'elle entraînerait...
Seite 401 - ... le plus dangereux usage. Vous êtes trop habitué à réfléchir, citoyen général, pour n'avoir pas senti, tout aussi bien que nous, que la religion romaine sera toujours l'ennemie irréconciliable de la république, d'abord par son essence, et en second lieu parce que ses...
Seite 347 - Rhin, basé sur le tlatu yuo, il est à croire qu'il poursuivra son siége avec opiniâtreté. Toutes ces considérations ajoutent un nouveau poids à l'opinion du général en chef contre une suspension d'armes, qui ne nous serait d'aucun avantage sur le Rhin, puisque le sort de Kehl sera décidé vraisemblablement avant qu'on y puisse profiter de ses conditions, et qui nous serait funeste en Italie, si Mantoue n'était pas en notre pouvoir. A l'égard du pape, il ne peut être compris dans l'armistice,...
Seite 374 - États respectifs, les nations les plus favorisées. En attendant, toutes les communications et relations commerciales seront rétablies dans l'état où elles étaient avant la guerre.

Bibliografische Informationen