Mémoires tirés des papiers d'un homme d'état: sur les cause secrètes qui ont déterminé la politique des cabinets dans les guerres de la révolution

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 552 - SM l'empereur et roi possède en toute souveraineté et propriété les pays cidessous désignés , savoir : l'istrie , la Dalmatie , les îles ci-devant vénitiennes de l'Adriatique, les bouches du Cattaro, la ville de Venise, les lagunes et les pays compris entre les états héréditaires de SM l'empereur et roi, la mer Adriatique, et une ligne qui partira du...
Seite 228 - SM le désir de mettre fin à cette lutte » cruelle ; elle persiste dans ses mêmes senti» mens, et je ne doute pas, après la conférence » que j'ai eu l'honneur d'avoir avec vous , que » sous peu de jours la paix ne soit enfin rétablie » entre la république française et Sa Majesté. » Je vous prie de croire aux sentimens d'es» time et de considération distinguée avec les
Seite 494 - Enfin, pour confondre à la fois et les espérances et les calomnies de tous ceux qui auraient tant désiré ou qui méditeraient encore la ruine de cette Constitution, une mort prompte a été prononcée dès le premier jour contre quiconque rappellerait la royauté, la constitution de 1793 ou d'Orléans.
Seite 544 - Ce n'est qu'avec de la prudence , de la sagesse , beaucoup de dextérité , que l'on parvient à de grands buts , et que l'on surmonte tous les obstacles : autrement on ne réussit en rien.
Seite 167 - J'envoie mon aide de camp, chef de brigade', pour exprimer à Votre Sainteté l'estime et la vénération parfaite que j'ai pour sa personne ; et je la prie de croire au désir que j'ai de lui donner, dans toutes les occasions...
Seite 451 - Justement effrayé des fonctions dont je sens la périlleuse importance, j'ai besoin de me rassurer par le sentiment de ce que votre gloire doit apporter de moyens et de facilités dans les négociations. Le nom seul de Bonaparte est un auxiliaire qui doit tout aplanir. Je m'empresserai de vous faire parvenir toutes les vues que le Directoire me chargera de vous transmettre, et la renommée, qui est votre organe ordinaire, me ravira souvent le bonheur de lui apprendre la manière dont vous les aurez...
Seite 551 - Cobenzl demeura pétrifié, disait l'Empereur; mais M. de Gallo, son second, et beaucoup plus conciliant, accompagna le général français jusqu'à sa voiture, essayant de le retenir; « me tirant force coups de chapeau, disait l'Empereur, et dans une attitude si piteuse, qu'en dépit de ma colère ostensible, je ne pouvais m'empêcher d'en rire intérieurement beaucoup 1 .
Seite 476 - ... patrie, c'est l'expectative de la paix. Tous, mon cher général, ont les yeux fixés sur vous; vous tenez en vos mains le sort de la France entière: signez la paix, et vous la faites changer de face , comme par enchantement. Je sais quelles sont à cet égard vos bonnes intentions ; je sais que c'est la mauvaise foi seule de l'Empereur qui a retardé un événement si désirable : mais puisque enfin l'Empereur semble vouloir se rapprocher et conclure séparément, ne laissez pas échapper l'occasion.
Seite 309 - Demain je conclurai un traité avec les députés vénitiens; j'espère que cette affaire s'achèvera heureusement , et que , si nous ne sommes pas, à l'heure qu'il est, dans Venise, nous ne tarderons pas à y être.
Seite 35 - Corvo, de Bologne et de Ferrare; y ajouter le Siennois, et lui donner le titre de Roi des Romains. Ce projet serait très-agréable à l'Italie , y mettrait nos intérêts à couvert; mais il pourrait déplaire à l'Allemagne. Le moyen de le faire adopter serait de fournir au Roi de Prusse un ample dédommagement: lui satisfait, tout le reste serait réduit au silence.

Bibliografische Informationen