Œuvres choisies, Band 7

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 104 - V, chap. .j3. cruellement , gémissoient actuellement dans une , " dure servitude, et dans les prisons des Maures, dont on leur offroit, tous les jours, de leur ouvrir les portes, s'ils vouloient changer de religion: en sorte, disoient-ils au souverain pontife, que les Templiers, esclaves des infidèles, étoient exposés aux plus cruels supplices comme Chrétiens, et que cependant les princes Chrétiens les...
Seite 289 - ... qui convient mieux à Bajazet, né du grand « Amurat , fils d'Orchan , qu'à un aventurier « comme lui et un chef de hrigands. Tamerlan revint bientôt à son caractère; et ce barbare, irrité d'une réponse si injurieuse, commanda, sur le champ, qu'on mît Bajazet, sans selle , sur quelque vieux cheval de ceux qui servoient à porter le bagage; et que. dans cet état, on l'exposât, dans le camp, au mépris 'et aux railleries de ses soldats : ce qui fut exécuté aussitôt; et, au retour,...
Seite 164 - Le chevalier employa plusieurs mois à faire tous les jours cet exercice ; et il ne vit pas plutôt ses dogues dressés à ce genre de combat, qu'il retourna à Rhodes. A peine fut-il...
Seite 76 - Grand-Maître monta lui-même la flotte, et mit à la voile. De toutes les conquêtes que les anciens Rhodiens avoient faites, ou des colonies qu'ils avoient établies en différentes contrées, il ne leur étoit...
Seite 185 - Grand-Maître de Villeneuve, prince recommandable par son économie , et qui , pendant son magistère, acquitta toutes les dettes de la religion , augmenta les fortifications nécessaires pour la défense de l'isle et de la ville de Rhodes.
Seite 199 - CÔRÎÛLL»Î« tion à proportion qu'il se trouveroit autorisé dans le gouvernement. Pendant que ce Grand-Maître étoit tout occupé du rétablissement de la discipline, des ennemis secrets que l'Ordre avoit à la Cour du Pape, reprirent le dessein de tirer des mains des chevaliers de Rhodes tous les biens des Templiers , dont apparemment ils comptoient bien avoir la meilleure part. Mais, pour ne pas se rendre suspects , ils attaquoient l'Ordre avec beaucoup d'art. Les uns disoient simplement...
Seite 189 - Gozon plein de zèle, et animé de l'esprit [de son institut, ne crut pas devoir abandonner des Chrétiens à la fureur de ces barbares. Il détermina le Conseil de l'Ordre à faire passer des troupes dans l'Arménie: on équipa une puissante flotte : les plus braves chevaliers s'y embarquèrent avec un corps considérable d'infanterie. Toutes ces troupes, ayant abordé les côtes de l'Arménie, se joignirent à l'armée de Constant, qui s'étoit avancé pour faciliter leur descente.
Seite 140 - État purement séculier, affoiblirent insensiblement un Ordre religieux. Sa puissance temporelle, poussée trop loin, causa depuis sa foiblesse; et les grands biens, surtout des particuliers , introduisirent parmi les plus jeunes chevaliers le luxe, la mollesse et les plaisirs. Ces religieux militaires, au retour de leurs caravanes et de leurs courses , consumoient dans le jeu, et souvent dans la débauche, les biens qu'ils avoient acquis à la guerre, et qu'ils auHISTOIRE DE L'ORDRE, etc. i4t roient...
Seite 185 - Rneims, mais sans quitter l'habit religieux, qu'il porta le reste de ses jours : souverain sans sujets , général sans troupes et sans expérience , mari sans femme , moine sans couvent, prélat sans titre et sans jurisdiction ; dans tous ces différens états, il ne fit jamais rien pour le bien de sa province , que de l'avoir remise sous la domination de nos rois. On a même reproché à sa mémoire, avec quelque sorte de...
Seite 295 - Timur fut informé que, sur le bord de la «mer, il y avoit une place extrêmement forte, «bâtie de pierres de taille, entourée de la mer « de trois côtés; qui, du côté de la terre , avoit « un fossé profond, le tout bâti à chaux et à ci<•...

Bibliografische Informationen