Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Les dix métropoles étaient: Paris., Malines, Besançon, Lyon, Aix, Toulouse, Bordeaux, Bourges, Tours, et Rouen.

Un indult pour la réduction des fêtes, donné par le cardinal Caprara, légat d latere , le g avril 1802, porte que « les jours de fêtes qui seront « célébrés en France, outre les dimanches, sont : « 1°la Naissance de Notre-Seigneur Jésus-Christ; « 2° l’Ascension; 3o. l'Assomption de la Trèse. « Sainte Vierge ; et 4° la fête de tous les Saints. »). Toutes les autres fêtes sont supprimées, (en (exceptant néanmoins la fête de l'Epiphanie de « Notre-Seigneur ; la Fête-Dieu ; celle des apôU tres saint Pierre et saint Paul ; et celle des « Saints Patrons de chaque diocèse et de chaque ( paroisse, qui se célébreront partout le diman« che le plus proche de chaque fête. »

Ce n'est pas seulement depuis la Révolution française qu'il y a eu suppression de fêtes. Monsieur l'archevêque de Paris, par une ordonnance du 20 octobre 1666, homologuée au Parlement le 1er décembre suivant, a spécifié les fêtes qui, seraient chômées dans son diocèse, et en a supprimé dix-sept. Plus d'un siècle après, le 20 fevrier 1778, le parlement de Paris a enregistré des lettres - patentes confirmatives d'un mandement de M. l'archevêque de Paris, portant suppression

des fêtes de Saint-Mathias, Saint-Jacques et Saint Philippe , Saint-Jacques-le-Majeur, Saint-Laurent, Saint-Barthélemi , Saint-Mathieu , SaintMichel, Saint-Simon et Saint-Jude, Saint-Marcel, Saint-Martin, Saint-André, Saint-Thomas, et la fête des Innocens.

CONCORDAT DE FONTAINEBLEAU,

Du 25 janvier 1813.

LE Souverain Pontife était à Fontainebleau , lorsque ce Concordat a eu lieu le 25 janvier 1813; l'archichancelier a présenté cet acte au Sénat le 13 février suivant. Nous allons en donner textuellement les principaux articles :

« Sa Sainteté exercera le Pontificat en France ( et dans le royaume d'Italie de la même ma( nière et avec les mêmes formes que ses prédé(( cesseurs. .. ..«. Les ambassadeurs, ministres ou chargés « d'affaires du Saint-Père près des puissances « étrangères , jouiront des immunités et privi« léges dont jouissent les membres du corps di(plomatique.

« Les domaines que le Saint - Père possédait, (et qui ne sont pas aliénés, seront exempts de « toute espèce d'impôt : ils seront administrés « par ses agens ou chargés d'affaires. Ceux qui « seraient aliénés seront remplacés jusqu'à la con<< currence de deux millions de revenus.

« Dans les six mois qui suivront la notification

« d'usage de la nomination par l'Empereur aux « archevêchés et évêchés de l'Empire et du: << royaume d'Italie, le Pape donnera l'institution ( canonique, conformément aux concordats, et << en vertu du présent indult. L'information préa-. « lable sera faite par le métropolitain. Les six x mois expirés sans que le Pape ait accordé l’insa << titution, le métropolitain, et à son défaut, ou « s'il s'agit du métropolitain, l'évêque le plus-an. « cien de la province procédera à l'institution de: « l'évêque nommé, de manière qu'un siége ne soit. « jamais vacant plus d'une année. - « Le Pape nommera , soit en France, soit dans « le royaume d'Italie, à dix évêchés qui seront « ultérieurement désignés de concert, etc. etc. etos

« La propagande, la pénitencerie, les archives « seront établies dans le lieu du séjour du Saint« Père.

« S. M. rend ses bonnes grâces aux cardinaux, « évêques, prêtres, laïcs qui ont encouru sa dis« grâce par suite des événemens actuels..

« Le Saint-Pére se porte aux dispositions cit « dessus. par considération de l'état actuel de .« l'Eglise, et dans la confiance que lui a inspirée << Sa Majesté qu'elle accordera sa puissante pro<< lection aux besoins si nombreux qu'a la reli«gion dans les temps où nous vivons. .

Nous n'avons omis de ce Concordat que ce qui regarde quelques évêchés à établir ou à supprimer dans quelques parties de l'Italie. Le Saint-Père est encore resté à Fontainebleau, jusqu'au moment où le Gouvernement provisoire a pris, le 6 avril 1814, des arrêtés pour sa mise en liberté et celle de l'infant don Carlos. Aussitôt le Saint-Père est retourné dans ses Etats. :

« ZurückWeiter »