Dangers pour l'Europe, origine, progrès et état actuel de la puissance russe

Cover
Librairie militaire de J. Correard, 1854 - 519 Seiten

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 115 - Paul Ier est mort dans la nuit du 23 au 24 mars ! L'escadre anglaise a passé le Sund le...
Seite 493 - ... ou plus tôt si faire se peut. En foi de quoi, nous soussignés, en vertu de nos pleins pouvoirs, avons signé le présent Traité et y avons apposé le cachet de nos armes.
Seite v - L'Auteur et l'Éditeur de cet ouvrage se réservent le droit de le traduire ou de le faire traduire en toutes les langues.
Seite 477 - Appeler par tous les moyens possibles, de chez les peuples les plus instruits de l'Europe, des capitaines pendant la guerre et des savants pendant la paix , pour faire profiter la nation russe des avantages des autres pays sans lui faire rien perdre des siens propres.
Seite 498 - Britannique, au lieu de permettre à ses Ministres, comme Elle vient de le faire, de répandre de nouveau les germes de la guerre, n'écoutant que Sa propre sensibilité, se prêtera à conclure la paix avec...
Seite v - Paris dans le cours du mois de décembre 1860, et toutes les formalités prescrites par les Traités sont remplies dans les divers États avec lesquels la France a conclu des conventions littéraires.
Seite 476 - Le grand Dieu, de qui nous tenons notre existence et notre couronne, nous ayant constamment éclairé de ses lumières et soutenu de son divin appui, me permet de regarder le peuple russe appelé, dans l'avenir, à la domination générale de l'Europe.
Seite 480 - Baltique. S'avançant par la Méditerranée et par l'Océan, elles inonderaient la France d'un côté, tandis que l'Allemagne le serait de l'autre, et ces deux contrées vaincues, le reste de l'Europe passerait facilement et sans coup férir sous le joug. « Ainsi peut et doit être subjuguée l'Europe...
Seite 186 - France, telle qu'elle a existé sous ses rois légitimes; ils peuvent même faire plus, parce qu'ils professent toujours le principe que, pour le bonheur de l'Europe , il faut que la France soit grande et forte ; « Qu'ils reconnaîtront et garantiront la constitution que la nation française se donnera.
Seite 477 - Prendre part en toute occasion aux affaires et démêlés quelconques de l'Europe, et surtout à ceux de l'Allemagne, qui, plus rapprochée, intéresse plus directement.

Bibliografische Informationen