Biographie universelle, ou, dictionnaire historique des hommes qui se sont fait un nom par leur génie, leurs talents, leurs vertus, leurs erreurs ou leurs crimes, Band 7

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 65 - toujours été maître chez moi, quelquefois chez les « autres : ne m'en faites pas souvenir.
Seite 61 - Histoire des Juifs et des peuples voisins , depuis la décadence des royaumes d'Israël et de Juda jusqu'à la mort de JésusChrist. Ce savant ouvrage, écrit en anglais et traduit en français, a eu un succès extraordinaire. On en a fait beaucoup d'éditions: celle de Paris, de i742
Seite 307 - Crystallogjaphie, ou description des formes propres à. tous les corps du règne minéral , dans l'état de combinaison saline, pierreuse et métallique , avec figures et tableaux synoptique» de tous les crystaux connus , Paris , 4 vol.
Seite 129 - Quant à moi, je vous l'avoue , je suis las de ma portion de despotisme ; je suis fatigué , harcelé , bourrelé de la tyrannie que j'exerce pour ma part, et je soupire après le moment où vous aurez créé un tribunal national qui me fasse perdre les formes et la contenance d'un tyran...
Seite 102 - ... payent de leur personne et cherchent la gloire; d'autres se contentent de voir les jeux, et ceux-ci ne sont pas les pires.
Seite 155 - Son érudition et son autorité étaient « d'un grand poids pour le parti. Heureux qui n'en « a point d'autre que celui de Jésus-Christ...
Seite 14 - Le dégoût que ses premiers maîtres lui firent prendre pour l'étude , dura jusqu'à 25 ans, qu'il se cassa la jambe. La lecture, sa ressource contre l'ennui pendant la guérison de cet accident, devint une passion qui ne le quitta qu'avec la vie. Il entra dans la congrégation de l'Oratoire, d'où son frère le fit sortir bientôt après pour le placer auprès de l'illustre Fénelon, en qualité de bibliothécaire.
Seite 99 - Augustin9*, s'il est, s'il pense, s'il vit : car, soit qu'il dorme ou qu'il veille , soit qu'il ait l'esprit sain ou malade, soit qu'il se trompe ou qu'il ne se trompe pas, il est certain au moins, puisqu'il pense, qu'il est et qu'il vit, étant impossible de séparer l'être et la vie de la pensée, et de croire que ce qui pense n'est pas, et ne vit pas...
Seite 301 - Viltemcnt, coadjulcur de la principauté du collège de Beauvais, ayant été appelé à la cour, fit donner cette place à Rollin , qui gouverna ce collège jusqu'en 1712. Ce fut dans cette année qu'il se retira, pour se consacrer à la composition des ouvrages qui ont illustré sa mémoire. L'université le choisit une seconde fois pour recteur^ en I720. L'académie des belles-lettres le possédait' depuis 1701, Rollin mourut à Paris le 14 septembre 1711.
Seite 339 - Si le rétablissement des sciences et des arts a contribué à épurer les mœurs.] Traduit en russe par Paul Potemkine, 1768.

Bibliografische Informationen