Mémoires du docteur Antommarchi: ou Les derniers momens de Napoléon, Band 1

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 226 - L'on hait ici et l'on est prèl à combattre les nouveaux révolutionnaires , quel que soit leur but. Plus de révolution , c'est l'espoir le plus cher du soldat. Il ne demande pas la paix, qu'il désire intérieurement, parce qu'il sait que c'est le seul moyen de ne la pas obtenir , et que ceux qui ne la désirent pas l'appellent bien haut pour qu'elle n'arrive pas ; le soldat se prépare à de nouvelles batailles , et s'il jette quelquefois un coup...
Seite 397 - J'invite les savants à se réunir et à me proposer leurs vues sur les moyens qu'il y aurait à prendre , ou les besoins qu'ils auraient pour donner aux sciences et aux beaux-arts une nouvelle vie et une nouvelle existence. Tous ceux qui voudront aller en France y seront accueillis avec distinction par le gouvernement.
Seite 177 - Je pourrais demander compte à chacun de vous des sentiments les plus secrets du cœur, car je sais tout, même ce que vous n'avez dit à personne; mais un jour viendra que tout le monde verra avec...
Seite 445 - J'ai d'ailleurs pris des mesures pour diriger moimême les affaires les plus importantes de l'état.
Seite 176 - Y aurait-il quelqu'un assez incrédule pour révoquer en doute que tout, dans ce vaste univers, est soumis à l'empire du destin ? Faites connaître au peuple que, depuis que le monde est monde, il était écrit qu'après avoir détruit les ennemis de l'islamisme, fait abattre les croix , je viendrais du fond de l'Occident remplir la tâche qui m'a été imposée. Faites...
Seite 286 - Mont-Carmel , faitesles évacuer de suite sur Jaffa. « Faites embarquer , autant qu'il vous sera possible , l'artillerie qui vous a été envoyée à Jaffa , sans cependant faire tort aux malades. « Faites en sorte que demain au soir j'aie un état exact des blessés évacués et de ce qui reste. « Faites connaître aux blessés que l'ennemi a voulu faire une sortie , qu'il a perdu quatre cents hommes , et qu'on a pris neuf drapeaux.
Seite 445 - ... la satisfaction que j'ai eue de ses services. » Je crois avoir donné de nouvelles preuves de ma constante résolution de remplir envers mes peuples d'Italie tout ce qu'ils attendent de moi. J'espère qu'à leur tour ils voudront occuper la place que je leur désigne dans ma pensée, et ils n'y parviendront qu'en se persuadant bien que la force des armes est le principal soutien des états.
Seite 379 - ... donner aux rois une garantie contre les peuples. Un tel engagement nous conduirait à faire la guerre aux mêmes principes pour lesquels nous avons combattu jusqu'à présent, et auxquels est due une grande partie de nos victoires. Le Piémont deviendra ce qu'il pourra entre la France et l'Italie, l'une et l'autre libres. Tout ce que nous pouvons faire dans ce pays , c'est de laisser les choses suivre leur cours naturel. D'après cela , vous ne pouvez avoir les dix mille Piémontais qu'on avait...
Seite 204 - ... aux pieds ; qu'elle lave bien ses habits , et que l'on veille à ce qu'elle se tienne propre. Qu'il n'y ait plus de parade ; qu'on ne monte plus de garde que chacun dans son camp. Faites faire une grande fosse de chaux vive pour y jeter les morts. Dès l'instant que, dans une maison française, il ya la peste , que les individus se campent ou se baraquent ; mais qu'ils fuient cette maison avec précaution et qu'ils soient mis en réserve en plein champ. Enfin , ordonnez qu'on se lave les pieds,...
Seite 267 - J'allais lui demander de quelle faute il voulait parler, lorsque paraissant lire ma question dans mes yeux, il continua : « César connaissait les hommes qui voulaient se débarrasser de lui , il aurait dû se débarrasser d'eux d'abord. « Si Napoléon eût pu voir ce qui se passait alors dans mon âme, il y aurait lu qu'on ne l'accuserait jamais d'une semblable sottise.

Bibliografische Informationen