Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

DES CHAPITRES ET DES MATIÈRES

DU TOME 1'' DE LA CAMPAGNE DE 1802.

CHAPITRE jer.

Nouvel état politique de l'Europe à l'avénement

ď Alexandre ser au trône de Russie. — Situation
critique de l'Angleterre. — Retruite de M. Pitt.
- Changement de ministres. Vues des divers
partis. .

Pages ire à 14. :
INFLUENCE de la mort de Paul Ier sur les événemens
ultérieurs.-- Exemple de grands changemens causés
en Europe par la mort de quelques souverains dans
les derniers siècles. — Guerres désastreuses allumées
sous le prétexte d'établir un équilibre politique. -
Contrepoids de deux grandes puissances. - Coup
porté à l'Angleterre par le système de neutralité
armée. — Suites inévitables de la coalition du nord.
- Conjectures. — Conduite passionnée de Paul Ier.
-Mécontentement des Russes. — Avénement d'A-
lexandre Ier. - Ses principes d'équité et de modé-

ration. - Négociations entamées entre la Russie et la Grande-Bretagne. - Traité de paix et de commerce. Co) : Pages 14 à 17.

Le changement de système de la cour de Russie imprime une nouvelle direction aux affaires de l'Europe. - Situation des États d'Allemagne. -Renversement des vastes projets du premier Consul concertés avec Paul Ier. - Le gouvernement français affecte d'entrer dans les vues du nouvel empereur. .

Pages 17 à 36.

Position de l'Angleterre. - Effets de son opiniâtreté à continuer la guerre. - Elle ne peut plus en atteindre le þut. Embarras du ministère. — Stagnation du commerce. - Imminence d'une disette. - Maladie du roi. — Retraite de M. Pitt. – Ses prétextes. — Sa véritable cause. — Proposition de l'émancipation des catholiques d'Irlande rejetée par Georges III, - Éclat donné à ce refus. – Opinions que M. Pitt veut accréditer. — Vives attaques dirigées contre ce ministre dans le parlement.' — Enquête générale sur l'état de la nation proposée par lord Darnley, appuyée par les membres de l'opposition. - Replique de lord Grenville. - Continuation de la discussion,

Pages 36 à 55. Ouverture des débats à la chambre des communes. — Le nouveau ministre, M. Addington, se démet de sa charge d'orateur de la chambre. — Emprunt de 28 millions sterlings demandé par le ministère. — Opposition de M. Harrisson. - Réponse de M Pitt. — Discours de MM. Withbread , Dundas et Nichols. — Sortie de M. Sheridan contre M. Pitt. — Réplique de ce dernier, et explication de sa conduite ministérielle. - La chambre vote les subsides. -Force numérique des armées de terre et de mer. - Réflexions sur les débats parlementaires. - Division des trois partis,

' CHAPITRE II. Efforts et intrigues du premier Consul pour détacher

le Portugal de l'Angleterre.- Déclarations simultanées de l'Espagne et du Portugal. - Plan concerté entre l'Espagne et la France. - Hostilités. - Campagnes du Prince de la Paix. Refus du premier Consul d'accéder au traité de paix séparée. — Marche d'une armée française sous les ordres du général Leclerc. - Madère occupée par les Anglais. - Paix forcée entre la France et le Portugal.

!.!. Pages 55 à 64. La France et l'Angleterre , seules puissances belligérantes. — Le système continental est repris avec une nouvelle vigueur. • Résistance du Portugal, vaincue par la force des armes. — Ambassade de Lucien Bonaparte à Madrid. - Intrigues du Prince de la Paix. — Le gouvernement français les seconde. -- Réunion d'un corps d'observation à Bordeaux. Préparatifs de l'invasion concertée entre la France et l'Espagne. – Ferme contenance du Portugal. — Secours promis à cette puissance par l'Angleterre.

Pages 64 à 73.

in

Hésitation du roi Charles IV à commencer les hostilités. — Conclusion d'un traité secret d'alliance offensive. — Le Prince de la Paix généralissime des armées espagnoles. - Le général Gouvion-Saint-Cyr envoyé à Madrid pour diriger les opérations. - Plan de campagne arrêté par le premier Consul. - Déclaration de guerre. - Rapprochemens historiques. - Réflexions sur ces événemens.

Pages 73 à 77. · Entrée des Espagnols sur le territoire portugais. Précipitation du Prince de la Paix pour éviter la coopération des Français. – Jactance de ses rapports officiels. - Importance donnée aux moindres actions. — Soumission des places fortes de l'Alentejo. - Retraite des Portugais. - Trève, - Traité de

Paix conclu à Badajoz entre l'Espagne et le Portugal. .. . - Pages 77 à 85. .

Éclat donné à cette pacification. - Le roi et la reine d'Espagne se rendent à Badajoz. — Ridicule triomphe. — Refus du premier Consul de ratifier le traité de Badajoz, conclu sans la participation de la France. - Renvoi du plénipotentiaire portugais débarqué à l'Orient. - Marche de l'armée française sur Lisbonne. — Occupation de l'ile de Madère par les Anglais. — Insuffisance des moyens de défense des Portugais. - La cour de Lisbonne cède à la nécessité. - Traité de Paix conclu à Madrid entre la République française et le Prince-Régent.

" - CHAPITRE III. Situation de la marine française. Objet de l'expédition de ľaimirul Gantheaume. Il sort de Brest. — Sa navigation, ses manoeuvres dans la Méditerranée. Il manque son but à la côte d'Égypte , prend un vaisseau anglais et rentre à Toulon. – Glorieux combat du contre-amiral Linois à Algésiras. Don Juan Moreno sort de Cadix. — Combat désastreux du détroit de Giþraltar.

11. Pages 85 å go. ; "Décadence de la marine française. — Ses consé

« ZurückWeiter »