Mémoires d'un bourgeois de Paris, comprenant La fin de l'Empire, la Restauration, la monarchie de Juillet, la République jusqu'au rétablissement de l'Empire, Band 1

Cover
Librairie Nouvelle, 1856

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 203 - Tout théâtre, sur lequel seraient représentées des pièces tendant à dépraver l'esprit public et à réveiller la honteuse superstition de la royauté sera fermé, et les directeurs arrêtés et punis selon la rigueur des lois.
Seite 221 - Les armées des puissances alliées ont occupé la capitale de la France ; les souverains alliés accueillent le vœu de la nation française. Ils déclarent : Que si les conditions de la paix devaient renfermer de plus fortes garanties lorsqu'il s'agissait d'enchaîner l'ambition de Bonaparte, elles doivent être plus favorables, lorsque, par un retour vers un gouvernement sage, la France elle-même offrira l'assurance de ce repos.
Seite 220 - C'est à la ville de Paris qu'il appartient , dans les circonstances actuelles , d'accélérer la paix du monde ; son vœu est attendu avec l'intérêt que doit inspirer un si immense résultat; qu'elle se prononce , et, dès ce moment, l'armée qui est devant ses murs devient le soutien de ses décisions. Parisiens ! vous connaissez la situation de votre patrie, la conduite de Bordeaux, l'occupation amicale de Lyon , les maux attirés sur la France , et les dispositions véritables de vos concitoyens....
Seite 227 - Une charte constitutionnelle réunira tous les intérêts à celui du trône, et fortifiera la volonté première du concours de toutes les volontés. » Vous savez mieux que nous, Sire, que de telles institutions, si bien éprouvées chez un peuple voisin, donnent des appuis et non des barrières aux monarques amis des lois et pères des peuples. » Oui, Sire, la nation et le Sénat, pleins de confiance dans les hautes lumières et dans les sentiments magnanimes de Votre Majesté, désirent avec...
Seite 199 - D'un trait de ce poème en bons mots si fertile, Le Français, né malin, forma le vaudeville, Agréable Indiscret, qui, conduit par le chant, Passe de bouche en bouche et s'accroît en marchant. La liberté française en ses vers se déploie : Cet enfant de plaisir veut naître dans la joie.
Seite 231 - Quel plaisir de penser et de dire en vous-même : « Partout, en ce moment, on me bénit, on m'aime ; On ne voit point le peuple à mon nom s'alarmer; Le ciel dans tous les pleurs ne m'entend point nommer ; Leur sombre inimitié ne fuit point mon visage ; Je vois voler partout les cœurs à mon passage!
Seite 192 - France , dans quelque carrière que ce soit , il atteint presque toujours à un degré de perfection sans exemple ; car il réunit l'audace qui fait sortir de la route commune , au tact du bon goût qu'il importe, tant de conserver, lorsque l'originalité du talent n'en souffre pas. Il me semble donc que Talma peut être cité comme un modèle de hardiesse et de mesure , de naturel et de dignité.
Seite 193 - Talma , je ne Crois point m'être arrêtée sur un sujet étranger à mon ouvrage. Cet artiste donne autant qu'il est possible à la tragédie française ce qu'à tort ou à raison les Allemands lui reprochent de n'avoir pas, l'originalité et le naturel.
Seite 221 - Bonaparte, ni avec aucun membre de sa famille ; Qu'ils respectent l'intégrité de l'ancienne France, telle qu'elle a existé sous ses rois légitimes ; ils peuvent même faire plus, parce qu'ils professent toujours le principe que, pour le bonheur de l'Europe, il faut que la France soit grande et forte ; 1.
Seite 220 - Les tentatives faites pour mettre un terme à tant de malheurs ont été inutiles, parce qu'il existe dans le pouvoir même du Gouvernement qui vous opprime, un obstacle insurmontable à la Paix. Quel...

Bibliografische Informationen