Oeuvres complètes de Boileau accompagnées de notes historiques et littéraires et précédées d'une étude sur sa vie et ses ouvrages, Band 3

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 250 - De sorte que toute la suite des hommes, pendant le cours de tant de siècles, doit être considérée comme un même homme qui subsiste toujours et qui apprend continuellement...
Seite 22 - Toujours un sort favorable S'attache dans les combats : Et toujours avec la gloire Mars amenant la victoire » Vole, et le suit à grands pas. Grands défenseurs de l'Espagne, Montrez-vous, il en est temps. Courage, vers la Méhagne Voilà vos drapeaux flottants. Jamais ses ondes craintives N'ont vu sur leurs faibles rives Tant de guerriers s'amasser.
Seite 365 - Virgile, etc. Et je ne règle point l'estime que je fais d'eux par le temps qu'il ya que leurs ouvrages durent, mais par le temps qu'il ya qu'on les admire. C'est de quoi il est bon d'avertir beaucoup de gens qui...
Seite 490 - Sur un bouclier noir sept chefs impitoyables Épouvantent les dieux de serments effroyables : Près d'un taureau mourant qu'ils viennent d'égorger, Tous, la main dans le sang, jurent de se venger. Ils en jurent la Peur, le dieu Mars et Bellone.
Seite 39 - Que tu ris agréablement! Que tu badines savamment! Celui qui sut vaincre Numance, Qui mit Carthage sous sa loi, Jadis, sous le nom de Térence, Sut-il mieux badiner que toi?
Seite 344 - Régnier, c'est-à-dire le poète françois qui , du consentement de tout le monde , a le mieux connu , avant Molière , les mœurs et le caractère des hommes.
Seite 51 - Au pied de cet autel de structure grossière , Gît sans pompe , enfermé dans une vile bière , Le plus savant mortel qui jamais ait écrit ; Arnauld , qui , sur la grâce instruit par Jésus-Christ, Combattant pour l'Église , a , dans l'Église même , Souffert plus d'un outrage et plus d'un anathème.
Seite 486 - Démosthène de ce que je dis, s'ils m'écoutoient? et quel jugement feroient-ils de moi? En effet, nous ne croirons pas avoir un médiocre prix à disputer, si nous pouvons nous figurer que nous allons, mais sérieusement, rendre compte de nos écrits devant un si célèbre tribunal , et sur un théâtre où nous avons de tels héros pour juges et pour témoins.
Seite 120 - Et ton jaloux orgueil, par cet affront insigne, Malgré le choix du roi, m'en a su rendre indigne. Et toi, de mes exploits glorieux instrument, Mais d'un corps tout de glace inutile ornement, Fer jadis tant à craindre, et qui, dans cette offense...
Seite 82 - Tout le trouble poétique A Paris s'en va cesser ; Perrault l'anti-pindarique Et Despréaux l'homérique Consentent de s'embrasser. Quelque aigreur qui les anime, Quand, malgré l'emportement, Comme eux l'un l'autre on s'estime, L'accord se fait aisément ; Mon embarras est comment On pourra finir la guerre De Pradon et du parterre.

Bibliografische Informationen