Abbildungen der Seite
PDF
EPUB
[ocr errors]

· On donnera ici la continuation de la branche des

marquis et comtes de Rochefort, en suivant l'ordre numérique des degrés établis par l'historien des GrandsOfficiers de la Couronne.

XI. Dominique DE ROCHEFORT, seigneur de BoisMortier et de l'Allemandière (troisième fils de Claude de Rochefort , comte de Luçay et de Menetreau , en Nivernais, chevalier de l'ordre du Roi, et d'Anne de Brouilly de Piennes, sa première femme), baptisé le 24 septembre 1647, âgé de six ans et demi, fut d'abord chevalier de Malte; puis, s'étant marié, il partagea avec son frère aîné, le 10 juin 1686, avec lequel il transigea le 3 octobre de la mếme année. Il mourut au mois de mars 1704, et fut inhumé dans le choeur de l'église de Luçay. Il avait épousé 1°. Anne Humblot; 2o., le 4 mai 1699, Jeanne du Fresne. Ses enfants furent ,

Du premier lit : 1°. Charles de Rochefort, seigneur de l'Alleman

dière, mestre-de-camp de cavalerie, exempt des gardes du corps du Roi, chevalier de Saint-Louis, né le 11 juillet 1671. Il transigea, conjointement avec ses cousins, le 7 décembre 1719, avec les seigneurs des Fougis, sur la succession de CharlotteLouise de la Loë, marquise de Saint-Gelais. Il

mourut sans postérité ; 20. Anne de Rochefort, née le 12 janvier 1688,

morte à Tours, pensionnaire chez les filles de

Sainte Marie, le 12 mai 1702 ; 30. Elisabeth de Rochefort, née au mois d'avril

1689, morte aux Augustines de Vierzon ; 4o. Louise de Rochefort, née au mois de décem

1

bre 1691;

Du second lit : 50. Pierre, dont l'article suit ; 60. Dominique de Rochefort , né au mois de juillet

1702 , mort en l'abbaye de Chenoise ; 7o. Erançoise-Bonne de 'Rochefort, née le 15 fé

vrier 1904, mariée le 5 février 1730, à Louis , comte de Maille-Brezé, marquis de Valon, etc.

2

XII. Pierre DE ROCHEFORT , né au mois de janvier 1700, fut exempt des gardes du corps du Roi. Il épousa, ) par contrat du 5 mai 1729, Marie-Angélique Mauduyt, dame du Courbat , veuve d'Etienne-Néré de Rochefort, seigneur de Coulanges, son cousin, et fille de François Mauduyt, seigneur du Courbat (1). Ils eurent pour fils :

XIII. Gabriel-Jean-Dominique DE ROCHEFORT, titré marquis de Rochefort, seigneur et baron de Coulanges, etc. né le jer, novembre 1732 , lieutenant des maréchaux de France, devint chef de sa maison par l'extinction de la branche aînée. Il épousa , par contrat du 25 avril 1759, Marie-Anne de Sarrazin-Laval, fille d'Henri-Marin de Sarrazin-Laval, seigneur des Portes et de Périgas, et de Catherine de la Saigne de Saint-Georges. Il est mort à Vierzon, le 20 novembre 1816. De ce mariage sont issus :

1°. René-Philibert , marquis de Rochefort, né le

6 janvier 1760 , marié, par contrat du 25 février 1783, avec Catherine-Brigitte-Eulalie Dalmais de la Maisonfort, fille de Joseph-Antoine, baron de Curieux, ancien capitaine d'infanterie, lieutenant des maréchaux de France, et de MarieCécile Gaudin de la Motte. De ce mariage est işsue Marie-Cécile de Rochefort, mée le io dé

cembre 1783; 20. Claude de Rochefort, mort en bas âge ; 30. François-Louis, dont l'article suit; 40. Jean-Louis de Rochefort, né le 22 avril 1971,

mort en bas âge; 5o. Catherine de Rochefort, née le 5 février 1761; 6o. Marie-Joséphine de Rochefort, morte en

bas âge;

79. N.... de Rochefort, décédée au berceau.

XIV. François-Louis, comte DE ROCHEFORT, lieutenant-colonel , chasseur noble au corps du prince de Condé, et chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, né le 26 août 1762, a épousé, par contrat

(1) Pour tout ce qui précède , voyez le P. Anselme, tom. VI, pp. 416 et 417, édit. de 1730; et les titres originaux depuis cette époque jusqu'à nos jours.

du 11 juin 1782, Catherine - Françoise le Bel de la Voreille. De ce mariage sont issus :

1° Claude-Louis-Marie , comte de Rochefort, né

le 14 juillet 1790; 20. Marie-Anne de Rochefort, née le g mars 1783,

mariée, par contrat du 21 mars 1809, à Nicolas du Pré de Saint-Maur, écuyer , maître des requêtes, alors veuf en premières noces d'AgnèsMarie de Rivière, soeur de Charles, marquis de Rivière , pair de France, ancien ambassadeur près la Porte ottomane, et capitaine des gardes du

corps de S. A. R. Monsieur , frère du Roi. Elle a de son second mariage : a. Agathe - Zénaïde du Pré de Saint-Maur,

née le 20 novembre 1810 ; b. Bathilde-Lucianne du Pré de Saint-Maur,

née le 30 janvier 1816. 39. Catherine de Rochefort, née le 1er août 1785,

mariée, par contrat du 23 avril 1816, avec

Marie-Adrien Dalmais, baron de Curnieux. Armes : D'azur, semé de billettes d’or; au chef d'argent, chargé d'un lion léopardé de gueules.

DE ROCHEFORT, seigneurs d’Aurière, d'Aurouse, de Moissac et de Saillans , en Auvergne. Le savant D. Coll, dans le Nobiliaire manuscrit qu'il a dressé pour cette province, fait descendre cette maison de Rochefort , d’un puîné des vicomtes de Murat , qui aurait eu en apanage la châtellenie de Rochefort, située à quatre lieues de Pontgibault et à cinq de Clermont.

L'an 1245, Aymon de Rochefort, seigneur de la Queuille, déclara tenir en fief du dauphin d'Auvergne, tout ce qu'il possédait dans la terre et châtellenie de Rochefort. Il était sans doute fils de Géraud de Rochefort, chevalier, qui, l'an 1214 , recondut que les dauphins d'Auvergne lui avaient délaisse plusieurs terres ou fiefs. Un autre Géraud de Rochefort fut présent, en 1275, au partage de Béatrix et d'Yzelt d’Olargues ; et l'an 1278, Ythier de Rochefort, seigneur de Mardogne, asgista à une transaction passée entre Beraud de Mer

coeur et Aymar de Poitiers (1). Dès l'an 1469; la terre de Rochefort était possédée par la maison de Chabannes, en faveur de laquelle elle fut érigée en comté, au mois d'octobre 1556.

Aymon de Rochefort eut , entr'autres enfants, Bertrand, seigneur de la Queuille , chevalier, vivant en 1285 et 1303, auteur de l'ancienne et illustre maison de la Queuille, qui s'est perpétuée jusqu'à nos jours.

Bernard et Bertrand de Rochefort, chevaliers, étaient seigneurs d'Aurouse en 1343 et 1364. Agnès, fille de Bertrand de Rochefort, épousa , avant 1350, Guillaume de Thiers, seigneur de Volore. Beraud de Rochefort, époux, 1°. , de Marguerite d'Apcher; 2°, de Guérine de Dienne, fille d'Amblard de Dienne, et de Dauphine de Bréon, veuve de Louis d'Aubusson , était seigneur d'Aurouse , en 1374, ainsi que de Saillans, de Feydit , de Clergiat et de Rochemaure. Il mourut en 1380, sans postérité. Catherine de Dienne, sa veuve, avait été dotée par Maurin, seigneur de Bréon et de Mardogne, son oncle , suivant un acte du 13 mai 1365.

On ne doit pas confondre , comme l'ont fait quelques modernes, d'après Moréri, cette maison de Rochefort au Mont-d'Or, éteinte, avec la maison de Rochefort d'Ally, dont on parlera plus bas.

Une branche de la maison de Rochefort, sous le nom de seigneurs de Preschonnet, terre qu'elle possédait dès 1214, subsistait encore en 1450, et paraît s'être éteinte peu après. La terre de Preschonnet fut portée par Louise de Rochefort, à Alin le Loup de Beauvoir, son mari , sénéchal d'Auvergne en 1427.

Bernard de Rochefort fut abbé, puis sénéchal de Brioude vers 1256; Itier de Rochefort était doyen du même chapitre , de 1226 à 1275; Pierre de Rochefort dit d'Aurouse, chanoine-comte du même chapitre, en 1288; Raoul, en 1257 et 1280 ; Bernard, en 1305; autre Bernard et Itier, en 1339; Pierre, en 1362; Guillaume et Radulphe d'Aurouse , aliàs de Rochefort, prévôts de Brioude en 1333 et 1370; Pons d'Aurouse de Rochefort,

connue

(1) Baluze, Hist. de la maison d'Auvergne, tom. II, pag. 255, 266 et 524.

doyen en 1365; Bertrand, Dracon , Jean et Radulphe, chanoines en 1340 , 1369, 1373 et 1401, etc.

Armes : Losangé d'or et d'azur ; à la bordure de gueules.

DE ROCHEFORT-D'ALLY, en Auvergne ; grande et illustre maison de chevalerie, qui forissait dès le commencement du onzième siècle , époque à laquelle vivait Antoine de Rochefort , son premier auteur, qui épousą Marguerite, héritière d'Ally. Ils fondèrent, conjointement, l'an 1001, le prieuré de Bonnat, ou de Rochefort, ordre de saint Benoît, comme on le voit dans les Commentaires de Prohet , sur la coutume d'Auvergne, imprimés à Paris, en 1695. Cette ancienne maison paraît avoir pris son nom de la terre de Rochefort, située près Vernières et Blesle. Odelon de Rochefort était seigneur d’Ally, en 1280 ; Jean , en 1295; Guigues, chevalier, en 1326; Oselet, son fils, après lui ; Hugues et Pons de Rochefort, en 1450.

La maison de Rochefort d'Ally a formé, entr'autres branches, 1°. les barons d'Ally, de Fortanier et de la Rochette, comtes de Jozeran ; 2.. les barons de SaintVidal, vicomtes de Beaufort , éteints en 1742; 3o. les seigneurs de Prades et de Pradel, dits de la Tour de Rochefort ; 4°. les comtes de Saint-Point et de Montferrand , barons de Senaret, éteints en 1774.

Ces diverses branches ont donné un chambellan du roi Charles VII, en 1453, chevalier de son ordre et conseiller d'état; un conseiller et chambellan du roi Louis XI, capitaine de quarante lances ; un lieutenant d'une compagnie de cent hommes d'armes du duc de Lorraine, sous François ler. ; un capitaine de cinquante lances, gentilhomme de la maison du Roi; un capitaine de cinquante hommes d'armes, gentilhomme de la chambre du duc d'Alençon ; des gentilshommes ordinaires de la chambre du Roi; un gouverneur de SaintJean-de-Lône , chevalier de l'ordre de Saint-Michel, mort en 1668; un écuyer des écuries du roi Louis XIV, et aide de

de M. de Turenne; plusieurs mestresde-camp de cavalerie , et colonels d'infanterie ; deux maréchaux de camp, et un grand nombre d'officiers supérieurs et de divers grades. Dans la prélature, la maison de Rochefort compte une longue série de cha

camp

« ZurückWeiter »