L'Art de vérifier les dates, Band 10

Cover
Moreau, imprimeur, 1818
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 463 - Les affaires renaissaient de toutes parts ; il les finissait de toutes parts. Jamais prince ne sut mieux braver les dangers, jamais prince ne les sut mieux éviter.
Seite 463 - ... le prince était grand, l'homme l'était davantage. Les rois, ses enfants, furent ses premiers sujets, les instruments de son pouvoir, et les modèles de l'obéissance. Il fit d'admirables règlements; il fit plus, il les fit exécuter. Son génie se répandit sur toutes les parties de l'Empire. On voit, dans les lois de ce prince, un esprit de prévoyance qui comprend tout, et une certaine force qui entraîne tout. Les prétextes pour éluder les devoirs sont ôtés, les négligences corrigées,...
Seite 5 - Vandales , des Goths, des Lombards, des Bulgares, de Jérusalem, de Chypre, des princes d'Antioche; des comtes de Tripoli, des rois des Parthes, des Perses, d'Arménie, des califes , des sultans d'Iconium, d'Alep, de Damas; des empereurs ottomans, des schahs de Perse, des...
Seite 463 - Il mit un tel tempérament dans les ordres de l'état, qu'ils furent contrebalancés, et qu'il resta le maître. Tout fut uni par la force de son génie. Il mena continuellement la noblesse d'expédition en expédition ; il ne lui laissa pas le temps de former des desseins, et l'occupa tout entière à suivre les siens.
Seite 497 - ... propriétaires des lieux dont ils n'étaient « que les magistrats, soit militaires, soit civils, soit « tous les deux ensemble. Par là fut introduit un
Seite 258 - Turcs de sa propre main, il ne reçut jamais qu'une légère blessure. Sa force était si extraordinaire , que Mahomet , étonné des coups prodigieux qu'il portait, lui fit demander son cimeterre, s'imaginant qu'il y avait quelque chose de surnaturel; mais il le renvoya bientôt comme une arme inutile dans les mains de ses généraux. Alors Scanderbeg lui fit dire qu'en lui envoyant le cimeterre il avait gardé le bras qui savait s'en servir.
Seite 481 - ... trône. Louis III eut en partage tout ce qui dépendait de la Neustrie et de l'ancien royaume d'Austrasie, en deçà de la Meuse, et Carloman les royaumes de Bourgogne , d'Aquitaine, le marquisat de Toulouse, etc. Louis III mourut le 3 ou le 5 août 882, et Carloman le 6 décembre 884.
Seite 162 - Douze petites portes composaient le cadran et formaient la division des heures. Chacune de ces portes s'ouvrait à l'heure qu'elle indiquait et donnait passage à des boules qui, tombant successivement sur un timbre d'airain, frappaient l'heure.
Seite 497 - France jusqu'au temps des fiefs, commença avec cette nouvelle seigneurie ; en sorle que ce fut la possession des terres qui fit les nobles, parce qu'elle leur donna des espèces de sujets...
Seite 509 - Orléans; le deuxième se prend de l'an 989, sans qu'on en sache la raison ; le troisième , et le plus commun , est fixé au 24 octobre 996, jour de la mort de Hugues Capet; le quatrième se rapporte à l'an 991 , après l'emprisonnement de Charles de Lorraine.

Bibliografische Informationen