Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

DE

JUVENAL,

TRADUITES

EN VERS FRANÇAIS,

Par L. V. RAOUL.

TOME SECOND.

MEAUX,

De l'Imprimerie de L. V. RAOUL.

1811.

Harvard College Library Bowie Collection Gift of

Mrs. E. D. Brandegee Nov. 9, 1908.

SATIRES

DE

JUVÉNAL.

JUVENALIS

SATIRE.

SATIRA

VIII.

NOBILE S.

STEMMAT
MATA quid faciunt? quid prodest, Pontice, longo
Sanguine censeri, pictosque ostendere vultus
Majorum, et stantes in curribus Aemilianos
Et Curios jam dimidios, humeroque minorem
Corvinum, et Galbam auriculis nasoque carentem ?
Quis fructus generis tabula jactare capaci
Fumosos Equitum cum Dictatore Magistros,
Si coram Lepidis male vivitur ? effigies quo
Tot bellatorum, si luditur alea pernox
Ante Numantinos? si dormire incipis ortu
Luciferi, quo signa duces et castra movebant?
Cur Allobrogicis, et magna gaudeat ara
Natus in Herculeo Fabius Lare, si cupidus, si
Vanus, et Euganea quantumvis mollior agna;
Si tenerum attritus Catinensi pumice lumbum
Squalentes traducit avos, emptorque veneni
Frangenda miseram funestat imagine gentem?

[ocr errors]

DE JUVENAL.

SATIRE VIII.

LES NOBLES I.

QUIMPORTE, Ponticus, une illustre naissance?

Qu'importe d'étaler avec magnificence 2,

Les antiques portraits de ses nobles ayeux?
Leurs bustes enfumés, leurs débris glorieux 3,

Les Galba, les Scaurus, noms chers à la mémoire,
Et les Emiliens sur leurs chars de victoire 4?
Est-ce à toi d'invoquer l'appui de leurs vertus,
Quand tu vis dans l'opprobre, aux yeux des Lépidus?
Quand aux jeux de hazard passant la nuit entière,
A peine le sommeil vient fermer ta paupière,

A l'heure où préparant des triomphes nouveaux,
Déjà ces fiers Romains déployaient leurs drapeaux?
De quel droit Fabius, s'il vit dans la mollesse,
S'il est enorgueilli d'une vaine noblesse,

S'il ne met pas de borne à son ambition,
Si, convaincu d'avoir acheté du poison,
De ces infortunés, de ces grands personnages,
Son buste criminel fait rougir les images,

« ZurückWeiter »