Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Pages

parade arrivé de Londres ; vrai piége à rats. - Anecdotes

apprises des Anglais ; lettres de Sainte-Hélène, etc.

92

Situation physique de la Russie; sa puissance politique; paro-

les remarquables. — Notice sur l'Inde anglaise. - Pitt et

Fox.- Idées de l'économie politique; compagnies ou com-

merce libre. – Les créneaux contre les métiers, etc. - M.

de Suffren.-Sentimens de l'Empereur pour la marine.

Organisation impériale; préfets, auditeurs Conseil

d'État, motifs des gros appointemens; intentions fu-

tures, etc., etc.

119

La Vendée; Charette. - Lamarque. — Tragédies d'Eschyle

et de Sophocle, etc. Véritables tragédies chez les Ro-

mains. — La Médée de Sénèque; singularité.

126

L'Empereur beaucoup mieux. Lui sauter! Madame

R...... de St.-J... d'A..... — Les deux Impératrices. — Dé-

penses de Joséphine; mécontentemens de l'Empereur;

anecdotes caractéristiques de l'Empereur.

134

Guerre sur les grandes routes. - Dumouriez plus audacieux

que Napoléon. — Détails sur la princesse Charlotte de

Galles, le prince Léopold de Saxe-Cobourg, etc.

139

Divers objets bien importans. - Négociation d'Amiens; dé-

but du Premier Consul en diplomatie. De l'aggloméra-

tion des peuples de l'Europe. - De la conquête de l'Es-

pagne. - Danger de la Russie. — Bernadote.

144

L'Empereur a peu de confiance dans l'issue de 1815.-Thé-

mistocle.— A un moment la pensée, dans la crise de 1814 ,

de rétablir lui-même les Bourbons. - Ouvrage du baron

Fain, sur la crise de 1874.-Abdication de Fontainebleau;

particularités. — Traité de Fontainebleau, etc., etc. 162

Traité de Fontainebleau du 11 avril.

IGO

Déclaration en forme d'accession au nom de Louis XVIII.

Lettre de lord Castlereagh à lord Bathurst, relative au

traité de Fontainebleau. (Recueil de Shoell.)

198

L'épée du Grand-Frédéric..-On espère que le Lion s'endor-

mira. - Nouvelles tracasseries du gouverneur ; il m'enlève

mon domestique, etc. — Notre sort enviable dans nos mi-

sères. Bonheur de l'avoir approché.

204

Nouvelles occupations de l'Empereur. -Sur les grands capi-

2 1 2

[ocr errors]

Pages taines; la guerre, etc., etc. -Ses idées sur diverses institutions pour le bien-être de la société. Avocats. Curés.

- Autres objets.
L'Empereur change de manière à nous affecter. — Le Gou-

verneur nous environne de fortifications. - Terreurs de
sir Hudson Lowe. — Général Lamarque. – Madame Ré-
camier et un prince de Prusse.

229 Les ministres anglais actuels ; portraits. Tous les minis

tères , autant de léproseries; honorables exceptions.-Sen-
timens de Napoléon pour ceux qui l'ont servi.

234 Retour sur les généraux de l'armée d'Italie. Le père d'un

de ses aides-de-camp. - Ordures de Paris. — Roman abo

minable.--Sur les joueurs.-Famille La Rochefoucault, etc. 252 Poniatowski, le vrai Roi de Pologne. Traits caractéristiques sur Napoléon. - Dires épars; notes perdues.

259 Sur les difficultés de l'histoire. - Georges, Pichegru, Mo

reau, le duc d'Enghien.
Visite clandestine du domestique qui m'avait été enlevé.

379

[ocr errors]

Ses offres. Seconde visite. · Troisième; je lui confie mystérieusement ma lettre au prince Lucien, cause de mą déportation.

305 Mon enlèvement de Longwood.

311 Visite officielle de mes papiers, etc.

315 Ma translation à Balcomb's cottage.

321 Je prends un parti; mes lettres à sir Hudson Lowe, etc. 324 Mes griefs personnels contre sir Hudson Lowe. - Traits caractéristiques.

339 La fameuse pièce clandestine. Mon interrogatoire par sir Hudson Lowe. Ma lettre au prince Lucien.

343 Mes vives anxiétés. - Lettre de l'Empereur, vrai bonheur. 384

FIN DE LA TABLE DES SOMMAIRES DU SEPTIÈME VOLUME.

[ocr errors]

DE STE-HÉLÈNE.

Vendredi 25 Octobre 1816.

Sur la guerre de Russie; vues et intentions de Napo

léon, - Instructions officielles.

J'ai été trouver l'Empereur à sa toilette. Le temps était supportable; il est sorti. Nous avons gagné le bois. Il se trouvait faible; il y avait dix jours qu'il n'avait mis les pieds dehors; les genoux lui manquaient, disait-il, et bientôt il serait obligé de s'appuyer sur moi.

* Alors le calèche nous a atteints; elle était conduite à grands-guides par Archambaud ; il n'en pouvait être autrement depuis le départ de son frère. D'abord l'Empereur n'a pas voulu monter; il ne le croyait pas prudent au milieu de tous les tronçons d'arbre: il citait sa fameuse chute de Saint-Cloud; il voulait qu'un des va

* Nous avons cra devoir répéter ici, à leur véritable place, les trois paragraphes placés mal à propos à la fin du jour précédent.

.

lets anglais montât en postillon; mais Archambaud protestait qu'il serait moins sûr qu'en menant. seul : depuis le départ de son frère il n'avait cessé, disait-il, de s'exercer au milieu de ces arbres, pour s'assurer qu'il pouvait répondre de lui. Alors l'Empereur est monté, et nous avons fait deux tours. En revenant il a été visiter la demeure du Grand - Maréchal, qu'il ne connaissait pas encore.

La soirée s'est terminée par la lecture de quelques passages de la Médée de Longepierre , que l'Empereur a interrompue pour la comparer à celle d'Euripide, qu'il s'est fait apporter. Il a dit, à ce sujet, qu'il avait commandé jadis qu'on lui donnât, sur le théâtre de la Cour, une de ces pièces grecques dans son intégrité, en choisissant la meilleure traduction, et se rapprochant du reste le plus possible de l'original dans les manières, les coutumes, les formes, la décoration. Il ne se rappelait pas quelle circonstance, quel obstacle en avait arrêté l'exécution.

Rentré dans sa chambre, et ne se trouvant pas disposé à dormir, il s'est jeté, après quelques tours, sur son canapé : il a ouvert un recueil ou espèce d'almanach politique qui se trouvait sous sa main; il est tombé sur la liste de nos maréchaux qu'il a passés en revue,

les accompagnant de citations et d'anecdotes con

« ZurückWeiter »