Abbildungen der Seite
PDF
EPUB
[blocks in formation]

: PRÉLIMINAIRE.

Un homime sorti des derniers rangs de la société, s'est placé sur le trône des rois; et la France a gémi dix ans, sous son joug de fer. Son nom doit parvenir à la postérité, puisqu'un tel scandale est unique dans notre histoire; mais qu'il y parvienne, comme un exemple effrayant de ce que peut l'ambition d'un seul homme, secondée par la force des événemens, et peut-être aussi , par notre propre fai

blésse.

Buonaparte est l'enfant de la révolution : c'est par elle qu'il a franchi l'intervalle immense qui sépare un sujet d'un souverain; et le même délire qui a fait proscrire, comme un tyran, le monarque père de son peuple, pouvait seul appeler au trône un étranger avide de notre sang.

Son élévation apprit à l'Europe, que la main de Dieu s'était appesantie sur nous; mais la verge de fer dont il s’arma dans sa colère, s'est brisée comme un fragile roseau. Étrange rapprochement! Louis XVI meurt, et tout est bouleversé: Buonaparte descend du trône plein de vie, et tout demeure tranquille. C'est que la chute de l'usurpateur est un événement naturel, que le sage seul prévoit, mais que chacun désire; tandis que la moindre atteinte, à l'hérédité des rois légitimes , annonce une désorganisation politique , et présage tous les malheurs qui en sont la suite.

[ocr errors]

* La crainte et l'adulation donnèrent à Buonaparte de froids panegyristes. Un sentiment plus noble, dans sa source, paraît avoir inspiré l'ouvrage sorti naguère d'une plume habile ; mais pourquoi se borner à de vaines déclamations contre celui que tant de faits accusent, contre celui qui a consigné lui-même dans notre histoire le souvenir de ses crimes ? Je l'avouerai, si j'ai admiré plusieurs belles pages dans la production de M. C........, je n'ai pu y reconnaître l'observateur profond qui rattache les effets aux causes, l'observateur qui doit léguer, à l'avenir, l'expérience de son siècle.

Et moi aussi , je pourrais céder au sentiment d'une juste indignation, contre un homme que je n'ai connu que par la perte de mes amis les plus chers ; mais j'écris pour l'histoire, je suis Français; je dois donc ma plume à la vérité, Ne serait-ce pas, d'ailleurs, nous avilir, en quelque sorte, que de ne pas accorder à celui qui nous gouverna pendant plusieurs années , quelques-uns de ces traits qui appartiennent aux hommes extraordinaires ! :;

C'est bien assez pour nous, d'avoir sup: porté si long-temps des crimes dont la mesure était enfin comblée. Apprenons à nos neveux, qu'au sein des discordes civiles , nous avions confié notre avenir à un homme qui joignait l'apparence de quelques vertus à l'éclat d'une réputation militaire, justifiée par de grands succès ; apprenops-leur, que cet homme eut l'art de lier l'orgueil national aux triomphes de son ambition personnelle; et que l'Europe tout entière parut un moment partager le presă

« ZurückWeiter »