Derniers momens de Napoléon, ou, Complément du Mémorial de Ste-Hélène, Band 1

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 150 - Eh bien ! malgré l'Angleterre et les ministres de la cour de Vienne , soyons amis ; la république française a sur vous les droits de conquête ; qu'ils disparaissent devant un contrat qui nous lie réciproquement. Vous ne vous mêlerez pas d'une guerre qui n'a pas votre aveu.
Seite 224 - L'on hait ici et l'on est prèl à combattre les nouveaux révolutionnaires , quel que soit leur but. Plus de révolution , c'est l'espoir le plus cher du soldat. Il ne demande pas la paix, qu'il désire intérieurement, parce qu'il sait que c'est le seul moyen de ne la pas obtenir , et que ceux qui ne la désirent pas l'appellent bien haut pour qu'elle n'arrive pas ; le soldat se prépare à de nouvelles batailles , et s'il jette quelquefois un coup...
Seite 174 - Y aurait-il quelqu'un assez incrédule pour révoquer en doute que tout, dans ce vaste univers, est soumis à l'empire du destin? Faites connaître au peuple que, depuis que le monde est monde, il était écrit qu'après avoir détruit les ennemis de l'islamisme, fait abattre les croix , je viendrais du fond de l'Occident remplir la tâche qui m'a été imposée. Faites voir au peuple que, dans le saint livre du...
Seite 323 - Vendémiaire, il commandait une des divisions d'artillerie qui défendait la Convention ; il fut sourd aux séductions d'un grand nombre de ses connaissances et des personnes de sa société. Je lui demandai si le gouvernement pouvait compter sur lui : « Oui, me dit-il, j'ai fait serment de soutenir la République, je fais partie de la force armée, j'obéirai...
Seite 440 - J'ai veillé moi-même à l'établissement des formes régulières et conservatrices dans les finances de l'état, et j'espère que mes peuples se trouveront bien de l'ordre que j'ai ordonné à mes ministres des finances et du trésor public de mettre dans les comptes qui seront publiés. J'ai consenti que la dette publique portât le nom de Mont-Napoléon, afin de donner une garantie de plus aux engagemens qui la constituent, et une nouvelle vigueur au crédit.
Seite 443 - Melzi , pendant quatre ans dépositaire de mon autorité comme vice-président, un domaine qui , restant dans sa famille , atteste à ses descendans la satisfaction que j'ai eue de ses services. « Je crois avoir donné de nouvelles preuves de ma constante résolution de remplir envers mes peuples d'Italie tout ce qu'ils attendent de moi.
Seite 286 - Mont-Carmel , faitesles évacuer de suite sur Jaffa. « Faites embarquer , autant qu'il vous sera possible , l'artillerie qui vous a été envoyée à Jaffa , sans cependant faire tort aux malades. « Faites en sorte que demain au soir j'aie un état exact des blessés évacués et de ce qui reste. « Faites connaître aux blessés que l'ennemi a voulu faire une sortie , qu'il a perdu quatre cents hommes , et qu'on a pris neuf drapeaux.
Seite 395 - J'invite les savants à se réunir et à me proposer leurs vues sur les moyens qu'il y aurait à prendre , ou les besoins qu'ils auraient pour donner aux sciences et aux beaux-arts une nouvelle vie et une nouvelle existence. Tous ceux qui voudront aller en France y seront accueillis avec distinction par le gouvernement.
Seite 350 - J'étais querelleur lutin : je ne craignais personne. Je battais l'un, j'égratignais l'autre, je me rendais redoutable à tous. Mon frère Joseph était celui à 'qui j'avais le plus souvent affaire. Il était battu, mordu, grondé ; j'avais déjà porté plainte qu'il ne s'était pas encore remis. Bien m'en prenait d'être...
Seite 175 - Je pourrais demander compte à chacun de vous des sentiments les plus secrets du cœur, car je sais tout, même ce que vous n'avez dit à personne; mais un jour viendra que tout le monde verra avec...

Bibliografische Informationen