Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

P H I LO S OP HIQ UE,

LITTÉRAIRE

S T

POLITIQUE;;

Par une Société de Gens-de-Lettres.

[graphic]

Omnt tulit punclum qui miscuit utile dulri.
Horace.

«ClTliHl ANNÉE DE LA RÉPUBLIQUE.

I". TRIMESTRE.
Vendémiaire, Brumaire, Frimaire.

A PARIS,

Au Bureau de la Décade Philos Ophiqui , ma
J. - J. Rousseau, n°. n.

L'an y m 4e la République française.

CHANGEMENT DE DOMICILE.

[graphic]

Le Bureau de la Décade Philosophique est réuni au Bureau du Propagateur, rue J.-J. Rousseau , n°. n. Le* abonnés sont priés, en conséquence, d'envoyer le prix de leur abonnement à l'adresse suivante :Au Directeur de la Décade Philosophique, rue J.-J. Rousseau, n°. il. ( On ne reçoit que les lettres affranchies. ) Nous renouvelons ici l'invitation que nous avons faite aux personne* dont l'abonnement est terminé, de tarder le moins possible à le renouveler, car autrement elles risqueraient de ne pouvoir compléter leur collection , le nombre des exemplaires imprimésdevaut à l'avenir excéder de très-peu celui des abonnernens reçus.

Quoique le prix de ce Journal soit proportionnellement moindre que celui des autres Journaux , quoique l'augmentation des frais de toute espèce , et notamment de ceux du timbre , motivât une augmentation dans le prix de l'abonnement, il restera néanmoins le même. La cade Philosophique n'est point une entreprise de spéculateurs. Conserver le flambeau du goût dans la Littérature et les Arts, rendre notre nation honorable à ses propres yeux et aux yeux des étrangers, ramener sans cesse aux principes d'une morale exempte de préjugés, et au véritable amour de la patrie : tel a été, tel sera le principal but da ses Auteurs. C'est aux personnes qui concourent d'intention avec eux , à soutenir leur courage.

Ce cahier-ci est le dernier que recevront les abonnés dont l'inscription finit avec le trimestre en AIRE, lk *ont invités à renouveler leur abonnement.

Le prix de Vabonnement est:

Ii //•. pour trois mois.

21 Jr. pour six mois , et

40 fr. pour Tannée, franc déport. Il est

essaire d'affranchir les lettres et l'argent.

Avis Au Hiliior. Le feuillet du titre doit être détaché et placé en tête du volume, •t la table à la lin. La [il.iuche en taille-douce doit être plauée en regard de la page »ô>

LA DECADE

PHILOSOPHIQUE, LITTÉR.AIR . Et POLITIQUE.

[graphic]

AN VIII de la Ripublique Française. — 1". Trimestre, Io Vendémiaire.

HISTOIRE-NATURELLE.

Suite Des Faits Nouveaux Observés Au Muséum

D'histoire - Naturelle.

Floraison de Plantes nouvelles.

Pitcarnia. Cette plante porte le nom de Pitcam, Médecin anglais. Elle est de la famille des liliacées, et fleurit pour la seconde fois au Muséum. Elle vient de l'île St.-Thomas.

Echues biflora, de la famille des apocinées , originaire de l'île St.-Thomas. Elle donne ses premières fleurs.

Aletrisfragrans. Cette plante , originaire de la Guinée, est cultivée dans quelques jardins d'Europe > depuis près d'un siècle, mais elle y fleurit très-rarement. Sa tige est ligneuse et s'élève à la hauteur de quinze pieds ; ses fleurs disposées en grandes panicules , répandent au loin, pendant la nuit, une odeur très-agréable, approchante de celle de la tubéreuse; il en découle une liqueur transparente , douce comme du miel; en se figeant, elle prend l'odeur et la saveur de la manne de Calabre. Cette plante est décrite et très-bien figurée dans l'Hortus amsielodamensis de Commelin. tom. n, p. 7.

Cleome gigantea. Arbrisseau de la famille des câpriers,

An VIII, 1". Trimestre. A

dont les feuilles ressemblent à celles du maronnier d'Inde; la. tige se termine par un grand épi de fleurs auxquelles succèdent des gousses qui ont plus de quatre pouces do long. Cette plante a une saveur brûlante et une odeur désagréable; elle croît à Çayenne, dans les marais. Ses graines ont été envoyées au Muséum par Aublet, auteur de la Flore de la Guiane française.

StrelUzia rcginae. Cette plante , très-remarquable par Véclat de sa fleur, qui offre toutes les couleurs de l'arcen-ciel , a été dédiée à la Reine d'Angleterre , Duchesse de SirelUz , par Eyton , Directeur du jardin de Kew. Ce Botaniste en a donné une description dans YHortus Kew— ensis. Joseph Martin nous l'a apportée du cap de BonneEspérance; Redouté l'a peinte l'année dernière pour la collection du Muséum; elle se dispose à fleurir pour la seconde fois depuis son arrivée dans cet établissement.

Euphorbe, espèce nouvelle. Cette plante est annuelle; ses fleurs très-petites sont réunies au sommet de la tige. Elle vient des Antilles.

Géranium. C'est une seconde espèce nouvelle de BotanyBay, non moins remarquable que celle que nous avons indiquée dans le Numéro 32 de l'an VII. La première a les feuilles semblables à celles de l'Astragale; la seconde à celles de la Scorzonère.

Solamtm Eleagni-Folium, espèce de morelle ligneuse, dont les feuilles sont blanchâtres tomme celles de VEleagnus. Elle est originaire du Pérou ; ses graines nous viennent du jardin de Botanique de Modène. Elle a été décrite et gravée dans les ouvrages de Cavanilles, Botaniste espagnol.

Epidendron - Bifidum , espèce de vanille parasite qui croît sur les arbres. Ses fleurs de couleur purpurine, sont grandes et très—apparentes; elle nous vient des Antilles , et .fleurit au Muséum pour la seconde fois.

Dracena-'Ensifolia. Linn. Dianna SUva-Dea , de Commerson. Plante parasite de la famille des asperges; elle croît sur les arbres à l'île do France; on la cultive ici en pleine terre; à ses fleurs petites et blanches, succèdent des baies de couleur d'améthiste.

Guilandina-Moringka, plante de la famille des légumineuses , dont le fruit est nommé Noix -de- Ben. On en exprime une buile qui est pour l'ordinaire dans un état concret, et qui se liquéfie à la simple chaleur de la main. Cette huile se charge aisément de toutes les couleurs et de toutes les odeurs , et l'on prétend que sang de St.-Janvier en est composé.

Galeries d'Histoire Naturelle.

L'Administration du Muséum , désirant donner aux collections confiées à sa surveillance tout le développement qu'elles exigent , a fait disposer des galeries supérieures , destinées à la réunion de toutes les classe* d'animaux, en réservant les galeries inférieures pour les minéraux et les végétaux. Malgré toute sa sollicitude, ces galeries ne sont point achevées. Cependant l'Administration a cru ne pas devoir attendre qu'elles fussent terminées pour faire jouir le public des objets qui y sont déjà mis en ordre. En conséquence, elle a arrêté qu'à compter du % Vendémiaire de l'an VIII, les galerie» supérieures et inférieures seront ouvertes au public et aux étrangers tous les jours pairs de chaque décade, depuis trois heures jusqu'à la nuit, pendant l'automne et l'hiver; et depuis 4 heures jusqu'à 7, pendant le printems et l'été; les jours impairs sont consacrés aux étudians , depuis 11 heures jusqu'à 2 heures.

On remarque dans la magnifique collection des oiseaux, plusieurs espèces nouvelles , qui n'avaient été jusqu'à présent ni décrites, ni publiées par aucun Voyageur ou Naturaliste; telles sont les suivantes, que le.C. Lacépède a classées dans sa méthode, et auxquelles il a imposé des noms spécifiques.

Perroquet , Psittacus phjgi. Les plumes qui couvrent 2a partie inférieure du corps de cet oiseau, sont d'un très-beau rouge; les habitans des îles de la mer du Sud

Aa

« ZurückWeiter »