Revue de linguistique et de philologie comparée, Bände 11-12

Cover
Maisonneuve et cie., 1878
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 231 - Marie sa mère , et se prosternant en terre ils l'adorèrent ; « puis ouvrant leurs trésors , ils lui offrirent pour présents de « l'or, de l'encens et de la myrrhe '. » Rien n'est plus agréable et plus dévot que cette église souterraine.
Seite 231 - Et entrant dans la maison (sic 'njv ot'xlav), ils trouvèrent l'enfant avec Marie, sa mère ; et se prosternant, ils l'adorèrent ; puis, ouvrant leurs trésors, ils lui offrirent pour présents de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Et ayant reçu, pendant qu'ils dormaient, un avertissement de ne point aller retrouver Hérode, ils s'en retournèrent en leur pays par un autre chemin ». La première pensée qui vient au critique, après qu'il a lu ce charmant récit, est un doute général, le doute...
Seite 182 - Dictionnaire analogique et étymologique des idiomes méridionaux qui sont parlés depuis Nice jusqu'à Bayonne et depuis les Pyrénées jusqu'au centre de la France...
Seite 201 - Morvan, étude sur le langage de cette contrée comparé avec les principaux dialectes ou patois de la France, de la Belgique wallonne et de la suisse romande.
Seite 215 - Études égyptologiques, recueil d'inscriptions inédites du Musée égyptien du Louvre, traduites et commentées par Paul Pierret, in-4°, Paris, 1874, deuxième livraison, p. 101. 2. Dans le dictionnaire et dans les études égyptologiques, les deux dernières inscriptions sont traduites ainsi : Arrêter le sang, arrêter la douleur. 3
Seite 240 - YHistoire de la nativité de Marie et de l'enfance du Sauveur. On l'y trouve au chapitre xvi. « Des mages vinrent de l'Orient à Jérusalem, apportant de grandes offrandes. Et ils interrogèrent instamment les Juifs, disant : « Où est le roi qui nous est né (2) ? car « nous avons vu son étoile dans l'Orient, et nous venons o pour l'adorer.
Seite 349 - Mais la défense de sacrifier les femelles de l'espèce bovine et la prescription restrictive d'immoler, parmi les mâles de cette espèce, uniquement ceux de robe entièrement rousse, prouvent bien que le but principal du législateur avait été de protéger cette espèce animale et d'en favoriser la multiplication, à cause de son utilité pour l'agriculture. C'était en effet, d'après Diodore (i, 87) et Hérodote (u, 14), l'espèce bovine qui était employée à l'ensemencement des terres et...
Seite 241 - L'un offrit de l'or, l'autre de l'encens, et l'autre de la myrrhe. Lorsqu'ils voulurent retourner auprès du roi Hérode, ils furent avertis en songe de ne pas revenir vers Hérode. Cependant ils adorèrent l'enfant dans toute la joie (de leur cœur) et s'en retournèrent chez eux par un autre chemin. » Voilà un récit qui est évidemment moderne, relativement parlant, car outre qu'il n'en existe pas de manuscrit grec, il détermine assez clairement le nombre des mages en disant : Unus oblulit...
Seite 210 - Moïse, cette étoile chijoun qu'on croit, par son influence (1), être Saturne, c'est-à-dire la planète que les Chaldéens considéraient comme la plus importante. « Gardez soigneusement, leur avait dit le grand législateur, vos âmes, de peur que, levant les yeux au ciel et voyant le soleil, la lune et tous les astres, vous ne tombiez dans l'erreur et ne les adoriez (2) ». De même Job avait reconnu que c'est renier le dieu suprême, SyQD SiO, que d'adorer les luminaires du ciel (3).
Seite 239 - . Et Hérode les renvoya, et il questionna les mages, disant : « Apprenezmoi où vous avez vu le signe (qui indique) le roi nouveau-né »? Et les mages dirent : « Son étoile s'est levée grande, et elle a tellement surpassé en splendeur les autres étoiles du ciel, qu'elles s'en sont trouvées obscurcies jusqu'à devenir invisibles. Et ainsi nous avons connu qu'un grand roi était né en Israël, et nous sommes (1) Mais l'histoire des mages en est absente.

Bibliografische Informationen