Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Mita

[merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

C'est surtout dans la composition d'un abrégé, qu'il faut considérer pour qui l'on écrit. Celui qu'on va lire s'adresse au jeune public de nos colléges; il est destiné à être appris par coeur, et à servir de texte aux leçons des professeurs de l'Université.

Si pourtant il tombait entre les mains de cet autre public pour lequel nous n'écrivons point, nous croirions devoir le prévenir sur le but et la forme de notre Précis, de crainte qu'il n'y cherchât ce qui ne doit pas s'y trouver.

D'abord, nous avons insisté sur l'histoire des événemens politiques, plus que sur l'histoire de la religion, des institutions, du commerce, des lettres et des arts. Nous n'ignorons pas que la seconde est infiniment plus importante que la première; mais c'est par l'étude de la première qu'on doit com

mencer.

Les faits, les dates, ne sont point en grand nombre dans ce petit livre. C'est un abrégé, et non point une table, comme celles que nous avons publiées. Les Tableaux chronologiques et synchroniques étaient

des espèces de dépôts où l'on pouvait chercher une i date, rapprocher et comparer des faits. Dans le Pré

cis, nous nous proposions toute autre chose : laisser, s'il était possible, dans la mémoire des élèves qui l'apprendront par cour, une empreinte durable de l'histoire moderne.

Pour atteindre ce but, il aurait fallu premièrement marquer par une division large et simple l'unité dramatique de l'histoire des trois derniers siècles; ensuite, représenter toutes les idées intermédiaires, non par des expressions abstraites, mais par

des faits caractéristiques qui pussent saisir de jeunes

2799:6

[ocr errors]

que nos

imaginations. Il les eût fallu peu nombreux, mais
assez bien choisis pour servir de symboles à tous les
autres, de sorte que les mêmes faits présentassent
à l'enfant une suite d'images, à l'homme mûr une
chaîne d'idées. Nous disons ce que nous aurions
voulu faire, et non ce que nous avons fait.
Les derniers chapitres ne donnent

que

l'indication et la date des événemens. Il suffit élèves n'ignorent pas entièrement la partie de l'histoire la plus rapprochée de l'époque où nous vivons. C'est pour eux un devoir d'en faire plus tard l'objet d'une étude spéciale.

L'histoire des peuples du nord et de l'orient de l’Europe occupe relativement peu de place dans cet abrégé. Les limites étroites dans lesquelles nous D étions obligés de nous renfermer ne nous permettaient

pas

de lui donner les mêmes développement qu'à celle des peuples qui ont marché à la tête de la civilisation européenne. D'ailleurs nous n'avons pu chercher l'histoire de l'Orient et du Nord dans les auteurs originaux et contemporains, comme nous l'avons fait ordinairement pour l'Occident et le Midi.

Il nous reste à prévenir un reproche, c'est d'avoir étendu plusieurs chapitres un peu au-delà de ce que comporte une leçon ordinaire. Peut-être nous excusera-t-on, si l'on considère que les premières et les dernières pages de chaque chapitre sont ordinairement remplies par des idées plus que par des faits, et que MM. les professeurs peuvent les faire lire à leurs élèves, sans exiger qu'ils les apprennent par coeur.

[ocr errors]
[ocr errors]

PRÉCIS

mia

us la

DE

asser

r

[ocr errors]

1

VOL

dans la première période pe

L'HISTOIRE MODERNE. dici I'LA

INTRODUCTION
ob
da
noui Dans l'histoire ancienne de l'Europe, deux peuples

dominateurs occupent la scène tour à tour; il y a gé-
néralement unité d'action et d'intérêt. Cette unité,
moins visible dans le moyen âge, reparaît dans l'his-

toire moderne, et s'y manifeste principalement dans _TOL

les révolutions du système d'équilibre. dat

L'histoire du moyen âge et l'histoire moderne ne peuvent être divisées avec précision. Si l'on considère l'histoire du moyen âge comme terminée avec la der

nière invasion des barbares (celle des Turcs-Ottomans), de

l'histoire moderne comprendra trois siècles et demi,

depuis la prise de Constantinople par les Turcs, juscett

qu'à la révolution française, 1453-1789.

L'histoire moderne peut se partager en trois grandes périodes. I. Depuis la prise de Constantinople jusqu'à la réforme de Luther, 1453-1517. — II. Depuis la Ré

forme jusqu'au traité de Westphalie, 1517-1648.
an III. Depuis le traité de Westphalie jusqu'à la révolution

française , 1648-1789. — Le système d'équilibre préparé
se maintient dans la troisième. — Les deux dernières
périodes se subdivisent elles-mêmes en cinq âges

du

sys.

mes

mer

mn:

et!

mi

SOL

[ocr errors]

se

[ocr errors]
[ocr errors]

tème d'équilibre : 1515-1559, 1559-1603, 1603-1648, 1648-1715, 1715-1789.

Principaux caractères de l'Histoire Moderne. 1° Les grands états qui se sont formés par la réunion successive des fiefs tendent ensuite à engloutir les petits états, soit par la conquête, soit

par

des mariages. Les républiques sont absorbées par les monarchies, les états électifs par les états héréditaires. Cette tendance à l'unité absolue est arrêtée par le système d'équilibre.

Les mariages des souverains entre eux mettent dans l'Europe les liaisons et les rivalités d'une famille.

20 L’Europe tend à soumettre et à civiliser le reste du monde. La domination coloniale des Européens ne commence à être ébranlée que vers la fin du xvine siècle.--Importance des grandes puissances maritimes. Communications commerciales de toutes les parties du globe (les nations anciennes avaient communiqué plus souvent par la guerre que par le commerce). — La politique, dominée dans le moyen âge, et jusqu'à la fin du xvie siècle, par l'intérêt religieux, est de plus en plus dominée chez les modernes par l'intérêt commercial.

30 Opposition des races méridionales (de langues et de civilisation latines), et des races septentrionales (de langues et de civilisation germaniques). - Les peuples occidentaux de l'Europe développent la civilisation, et la portent aux nations les plus éloignées. Les peuples orientaux (la plupart d'origine slave) sont long-temps occupés de fermer l'Europe aux barbares; aussi leurs progrès dans les arts de la paix sont-ils plus lents. Il en est de même des peuples scandinaves, placés à l'extrémité de la sphère d'activité de la civilisation européenne. PREMIÈRE PÉRIODE. - Depuis la prise de Constantinople par les

Turcs, jusqu'à la réforme de Luther, 1453-1517. Cette période, commune au moyen âge et à l'âge

« ZurückWeiter »